Sébastien Bourdais, triple champion de Champcar, a terminé la saison 2006 de la plus belle des façons, en s’imposant dimanche soir lors de la dernière course de la saison. Bourdais a en effet doublé Justin Wilson dans le dernier tour de la course. Ce duel durait déjà depuis plus de cinq tours, et le français a réussi à doubler Justin dans le dernier tour pour empocher sa septième victoire de la saison, et sa 23ème en carrière.

Malgré sa blessure au poignet survenue lors du dernier grand prix en Australie, Wilson a été le pilote qui a le plus mené, avec 40 tours.

Will Power termine la course à la troisième place, et emporte ainsi le titre de rookie de l’année.

A la mi-course, la pluie a fait son apparition forçant les pilotes à revenir aux stands afin de chausser des pneus pluies.

Katherine Legge et Mario Dominguez ont causé le seul drapeau jaune de la journée, au cinquième tour, lorsqu’ils se sont accrochés.

A douze tours de la fin, Bourdais est repassé une dernière fois aux stands, et est ressorti en deuxième position à quatre secondes de Wilson, et avec un pilote retardataire, Andrew Ranger, intercalé entre les deux. Le français a réalisé plusieurs meilleurs tours de suite, et à sept tours de la fin, l’écart était de 2,7 secondes. A quatre tours de la fin, Andrew Ranger s’est effacé de manière sportive, et l’écart était de moins d’une seconde.

Le dépassement a commencé dans le premier virage du dernier tour, quand, Bourdais a réussi à se glisser à l’intérieur de Wilson. Les deux pilotes sont ressortis côte à côte. Bourdais a pris un légère avantage dans le virage 2, et ils ont passé les virages 3, 4, 5 et 6 roues d’en roues. Mais Bourdais était à l’intérieur, et il a pris un avantage définitif. Le britannique a tout tenté, mais un tête-à-queue dans la dernière chicane lui a ruiné ses chances de victoires. Il a donc terminé second à plus de 3 secondes de Bourdais. Will Power troisième de la course est arrivé plus de 45 secondes après Bourdais.

Nelson Philippe, vainqueur en Australie termine septième et dernier pilote dans le tour, à 1 minute 30 de son compatriote.