Après quatre ans durant lesquels
le titre lui a échappé pour seulement quelques points,
Jimmie Johnson a enfin concrétisé son rêve
de sacre en décrochant son premier titre en Nascar Nextel
Cup
lors de la dernière course de la saison sur
l’Homestead-Miami Speedway. C’est le pilote de la Roush Racing, Greg
Biffle
, qui a remporté la course pour la troisième
année de suite. En décrochant le championnat, Johnson a
offert son sixième titre à Rick Hendrick, qui est ainsi
devenu le premier propriétaire dans l’histoire de la Nascar à
remporté un championnat avec trois pilotes différents:
Jeff Gordon, Terry Labonte et Johnson.

Tout le monde avait fait un trait sur
les chances de titre de Johnson après les deux premières
courses du Chase, mais au départ de la dernière course,
il n’avait besoin que d’une 12ème place à l’arrivée
pour être assuré de remporter le titre. Il a réalisé
une course très solide et n’a quasiment jamais été
en position de laisser échapper le championnat. Contrairement
aux années précédentes, Johnson a terminé
la saison à son plus haut niveau. Entre la course de Charlotte
et celle de Phoenix, il a signé quatre deuxième place
et une victoire ce qui lui a permis de passer en cinq semaine de la
huitième à la première place.

Greg Biffle a remporté les Ford
400 devant Martin Truex Jr et Denny Hamlin. Kasey
Kahne
et Kevin Harvick complètent le top-5. On
retrouve ensuite Matt Kenseth, Scott Riggs, Carl
Edwards
, Jimmie Johnson et Clint Bowyer complètent
le top-10.

Tout le monde avait fait un trait sur
les chances de titre de Johnson après les deux premières
courses du Chase, mais au départ de la dernière course,
il lui suffisait de finir 13e pour conquérir la Coupe Nextel.
Au championnat, il devance finalement Matt Kenseth, champion en 2003
et le jeune rookie Denny Hamlin.

L’autre attraction de la course était
la première apparition en Nextel Cup de l’ancien pilote
colombien de Formule 1, Juan Pablo Montoya. Il a fait une
course remarquable, remontant jusqu’à la 14e place, mais sa
première course s’est achevée dans un crash
spectaculaire. Après s’être frotté à Ryan
Newman
, Montoya est parti en tête-à-queue et a
violemment heurté les SAFER walls. L’arrière de sa
Dodge a été complètement détruit lors du
choc et s’est enflammé. Montoya est toutefois parvenu à
sortir sain et sauf de sa voiture.

Le drapeau rouge a été
agité pour dégager l’épave de la Dodge #30 alors
qu’il ne restait qu’une vingtaine de tours. Son coéquipier
portant les mêmes couleurs que lui, Casey Mears, a lui
aussi été contraint à l’abandon à cinq
tours de la fin quand son moteur a rendu l’âme.

La Nascar a donc été
obligée de recourir au fameux « green – white –
checkered flag » qui a été retardé
lorsque J.J. Yeley est tombé en panne d’essence sur la
ligne droite arrière.

Le poleman, Kasey Kahne, a dominé
le début de la course, montrant qu’il pourrait être la
voiture à battre. A mi-course, il occupait était
toujours dans le trio de tête en compagnie de Kyle Busch
et de Greg Biffle.

Le leader du championnat, Jimmie
Johnson, a connu un début de course difficile après
avoir heurté un débris qui a endommagé l’avant
de sa Chevrolet. Ses mécaniciens ont pu réparer et
Johnson est reparti en 37e position.

La première moitié de la
course a été perturbée par trois neutralisations
dont deux impliquant le champion 2004, Kurt Busch. Il a brossé
le mur en entraînant avec lui Bobby Labonte au septième
tour. Son équipe a pu remettre la voiture en état de
reprendre la piste, mais il est de nouveau allé dans le mur au
tour 47 en dispersant des débris sur la piste.

C’est d’ailleurs une pièce de la
voiture de Busch qui a endommagé la voiture de Johnson. Le
pilote de la Chevrolet #48 a tout de même pu reprendre

Kyle Busch est toujours atteint par la
malchance puisqu’il est lui aussi allé dans le mur au tour
115.

Top-10 de la course:
1 Greg Biffle
2 Martin Truex Jr. #
3 Denny Hamlin #
4 Kasey Kahne
5 Kevin Harvick
6 Matt Kenseth
7 Scott Riggs
8 Carl Edwards
9 Jimmie Johnson
10 Clint Bowyer #