Lors de sa dernière conférence de presse, Georges W. BUSH a déclaré qu’il souhaitait voir la production d’éthanol monter en flèche afin que l’Amérique soit moins dépendante en importation de pétrole. « Il est vital que l’Amérique diversifie son apport d’énergie. Nous devons trouver de nouvelles manière de produire de l’éthanol même si nous avons déjà accompli pas mal de progrès à ce niveau là.« 

L’IndyCar participe déjà en quelques sorte à cette politique car elle sera la première compétition automobile utilisant l’éthanol comme carburant. Pour Brian BARNHART, Président et chef opérateur de la Série : « La Série partage les vues du Président au niveau de l’énergie utilisée. Nous avons accepté ce challenge, et nous allons réussir. »

Les courses de style Indy utilisent du méthanol depuis les années 60 qui est un carburant plus agressif envers l’environnement par rapport à l’éthanol.

Le carburant enrichi avec 10% d’éthanol dans les voitures personnelles permet une réduction de 30% des émissions. En 2005, l’utilisation de l’éthanol aux U.S.A. a permis de réduire de 8 millions de tonnes les émissions de dioxyde de carbone (CO2).

Les voitures de l’IndyCar tournenront pour la première fois avec ce nouveau carburant à la fin de ce mois pour les essais d’inter-saison à Daytona (31 janvier – 1er février). L’éthanol est un carburant 100% renouvelable, produit à base de maïs. A la fin 2007, plus de 140 plantations seront opérationnelles pour produire 7 milliards de gallons d’éthanol.