Rappel de l’affaire: durant les Speedweeks de Daytona il y a un mois, l’équipe de la voiture n°19 pilotée par Elliot Sadler avait été pénalisée pour avoir effectué des modifications aérodynamiques non approuvées par la Nascar (spoiler avant). La Evernham Motorsports et Sadler avait alors écopé de 25 points de pénalité chacun, 25000$ d’amende et le directeur de l’équipe Josh Browne avait été suspendu pour deux courses.

Evernham avait alors fait appel mais officiellement uniquement au sujet de la sévérité de la sanction au niveau des points. Le principal argument étant que les infractions avaient été découvertes avant que la voiture n’est roulé (avant les qualifications). Après un premier rejet de cet appel, la commission chargée d’étudier le dossier a pour la deuxième fois confirmé la pénalité. Elle a cependant reconnu que la sanction était « sévère par rapport aux standards d’il y a un an ou plus ». Mais elle a également rappelé que la Nascar avait averti les équipes en 2006 que les pénalité deviendraient plus importantes à partir de la saison 2007.