Danica PATRICK nous dit quelques mots sur sa saison 2007 qui sera sa 3ème en IndyCar. Qu’attend-t-elle de son transfert chez Andretti Green Racing après deux saison passées au sein du Rahal Letterman Racing ? Quels seront les changements ?

« Vous savez, je vais vous dire que je me sens bien et j’espère que ça ira de mieux en mieux au fur et à mesure que la saison avancera même si, ici chez Andretti Green Racing je ressens beaucoup plus la pression de bien faire et de faire aussi des résultats. »

« Si maintenant faire une saison supplémentaire vous apportait les bons résultats, alors pourquoi ne sont-ils pas venus lors de mes saison 1 et 2. Il est certain que lors de ma première saison, nous avions quelques avantages avec notre moteur ainsi que avec le chassis sur certaines courses. Mon équipe avait de meilleur chance cette année là par rapport à la suivante. Cela influence dans vos résultats et je pouvais me mettre à piloter plus agressivement et avec plus d’assurances mais les circonstances ont fait que je n’ai pas su le traduire dans mes résultats. »

« Maintenant quand la saison débute au mieux, avec une bonne voiture équipée d’un bon moteur dans une excellente équipe et où je me sens au top de ma forme, le succès ne peut pas me passer à coté. »

Danica a déjà courru 30 courses en IndyCar et a terminé la moitié de celles-ci dans le Top-10.

« Déjà 30 courses. C’est vrai que cela passe vite quand on s’amuse. La deuxième fut d’ailleurs encore plus rapide car elle était plus courte. Maintenant avec mes 30 départs, je peux dire que je suis vraiment bien intégrée dans le monde de l’IndyCar et que j’y ai ma place. J’ai pris du plaisir à faire ces 30 premières courses et cela va continuer. »

Avec 30 courses, quels ont été les progrès et qu’avez vous encore à apprendre ?

« Il y aura toujours quelque chose que je dois apprendre. Je pense que je dois encore être plus agressive avec la voiture, la maîtriser encore mieux et être plus à l’aise à son volant. Ce sont les 3 plus gros points pour le moment. Nous avons dû affronter plusieurs changements ces deux dernières années nottament avec l’arrivée des courses routières où je dois là aussi faire des progrès. Sur les ovales, il faut que je sois en confiance lorsque les pneus sont froids. Je dois dire que cette année j’ai des supers profs avec entre autre Tony (KANAAN) qui est imbattable sur les restarts. Il m’apprendra plein de trucs tout comme le feront plus que certainement Dario et Marco. »

Lorsque vous aurez signé votre première victoire, avez-vous déjà pensé quel serait la question suivante que tout le monde vous posera à longueur de journée ?

« Je vais dire tout simplement : A quand la seconde victoire ? Mais viendront aussi des questions comme : Comment vous sentez-vous après la première ? Etes-vous contente ? … »

Qu’est ce qui vous a motivé de quitter Rahal Letterman ?

« Cela a été une décision réfléchie tout au long de la saison. Je voulais de plus être dans une écurie qui me permette d’aller chercher une victoire et puis l’opportunité d’aller chez Andretti Green Racing s’est offerte à moi. Ce fut un choix difficile quand même car vous vous demandez toujours si vous avez pris la bonne décision. »

Quelles différences avez vous constaté chez Andretti Green Racing ?

« Tout d’abord c’est une équipe beaucoup plus grosse puis ils ont un tel pouvoir de développement, de recherches et d’apprentissage. Pour moi ce sont les plus grandes différences. »

Quel est la longueur de votre contrat ?

« Je ne sais pas. Pour le moment je me concentre sur le présent. Vous savez il y a cinq ans, je n’aurais jamais imaginé être là où je suis. »

Et la NASCAR ?

« Rien pour le moment, Faudra que j’y réfléchisse.