Juan Pablo Montoya s’est classé
cinquième des Kobalt Tools 500 sur l’Atlanta Motor Speedway,
son premier top-5 en Nascar Nextel Cup en seulement 5 départs.
La veille, lors des Nicorette 300 en Série Busch, le Colombien
avait fini huitième, un résultat qui avait une
signification plus forte à ses yeux que sa victoire obtenue
sur l’Autodromo Hermanos Rodriguez de Mexico City au début du
mois de mars.

C’est un « week-end exceptionnellement
bon », selon ses propres mots, que l’ancien pilote de
Formule 1 a connu sur l’ovale d’Atlanta. « Mexico est
un de ces endroits où vous allez en vous attendant à
être bon
, » a déclaré le pilote de
la Dodge Texaco/Havoline #42. « Ici [à Atlanta],
je ne m’y attendait pas, donc c’est super.
 »

Jusqu’alors,
le meilleur résultat de Montoya en Coupe Nextel était
une 19e place, obtenue à Daytona lors de la course inaugurale
de la saison 2007, le Daytona 500. A Atlanta, le pilote de Chip
Ganassi Racing with Felix Sabates est entré dans le top-5 au
239e des 325 tours de la course et y est resté jusqu’à
la fin de l’épreuve. Son meilleur classement durant la course
a été une troisième place, derrière les
deux derniers champions, Tony Stewart et Jimmie Johnson, qui ont
terminé la course respectivement second et premier. A un
moment, Matt Kenseth, troisième de la course, avait même
dit à son équipe par le biais de la radio qu’il sentait
que Montoya pouvait gagner la course.

« Ce que j’ai
dit, c’est qu’il allait gagner la course – s’il ne touchait pas le
mur
, » a commenté Kenseth, champion de la
Nextel Cup en 2003. « Il allait plus haut sur l’ovale
que n’importe qui et ça marchait. Vous n’avez pas besoin de me
dire que c’est un super pilote.
 »

Montoya a profité
de ce bon résultat pour s’emparer de la tête du
classement des rookies, avec un point d’avance (47-46) sur le pilote
de la Ford AAA #6, David Ragan.