Quand les organisateurs du championnat ALMS ont – une nouvelle fois – modifié le règlement technique de la série, ils ont pris le risque de fâcher Audi, au point qu’une rumeur persistante donnait le constructeur allemand pliant bagages pour l’Europe.

Contrairement au règlement des 24 heures du Mans, où l’écart de performance entre les LMP1 et les LMP2 a été accru, les organisateurs américains ont décidé de ne pas appliquer ces restrictions. Ils sont également allés plus loin en adoptant un règlement technique favorisant un rapprochement des performances entre LMP1 et LMP2.

Il faut dire que la catégorie LMP1 en ALMS n’a attiré cette saison que 3 voitures : les deux Audi officielles et la Creation du Team Intersport. Programme peu alléchant pour le public, il faut bien le reconnaître…

En limitant l’écart de performance entre LMP1 et LMP2, les organisateurs espèrent que les Porsche RS Spyder des Teams Penske et Dyson et les Acura d’Andretti-Green Racing, Highcroft et Fernandez, pourront sur certains circuits se mêler à la lutte pour la victoire au général. Le spectacle ne pourra qu’en sortir gagnant.

En revanche, Audi Sport n’a pas apprécié. La promenade de santé à laquelle s’attendait le constructeur allemand se complique. Après avoir menacé à plusieurs reprises de se retirer, Audi a néanmoins confirmé aujourd’hui son engagement pour la saison 2007.

“L’engagement d’un moteur diesel en course est important pour promouvoir ce type de technologie aux Etats-Unis, “a déclaré le Dr Wolfgang Ulrich, directeur d’Audi Sport. “C’est pourquoi nous avons décidé de continuer à courir en ALMS. Nous savons en revanche qu’il nous sera très difficile d’être victorieux lors des prochaines courses”.

Effectivement les trois prochaines courses – à commencer par celle de ce week-end à St. Petersburg – se disputeront sur des circuits en ville. Les LMP2 pourraient tirer profit de leur faible poids – 150 kg de moins que les LMP1 – pour se rapprocher encore plus des Audi. Celles-ci devront également composer avec un réservoir dont la capacité à été réduite de 10% par rapport à celle de 2006. Il est donc tout-à-fait envisageable d’imaginer les Audi malmenées sur ce type de tracés, et pourquoi pas de voir une LMP2 renouveler l’exploit de la saison passée quand Romain Dumas et Timo Bernhard avaient imposé leur RS Spyder au général à Mid Ohio.

Ne manquez pas les prochaines manches ALMS. L’atmosphère sera électrique et le spectacle sans aucun doute au rendez-vous. N’en déplaise à Audi !