La semaine dernière à Homestead-Miami, Dan WHELDON n’a laissé aucune chance à ses rivaux. Il était sur une autre planète mais à St Petersburg, la même symphonie ne semble pas se mettre en marche : il n’est que 14ème sur la grille.

Helio CASTRONEVES veut garder son titre de vainqueur 2006, Tony KANAAN aurait pu être en pole mais une touchette hier dans le virage 9 l’a envoyé dans le mur.

Quels sont les cotes des bookmakers ?

Helio CASTRONEVES et Tony KANAAN : (2 contre 1). Ils sont les deux favoris car ce sont les deux vainqueurs des deux premières éditions. Tony est très régulier à St Petersburg : il n’y a jamais fini hors du Top-3 et veut absolument gagner cette année. Helio avait la meilleure voiture en 2006 et avait gagné alors que en 2005 il avait une très bonne voiture mais s’accrochait avec A.J. FOYT au Tour 14.

Scott DIXON : (3 contre 1). Il possède de grandes chance de remporter cette course même si il est resté discret lors des deux première journées. Scott est toujours là pour récolter les lauriers si du grabuge il y a.

Dario FRANCHITTI et Marco ANDRETTI : (4 contre 1). Dario est un très bon pilote de circuit routier. Marco ne possède pas encore beaucoup d’expérience sur ce genre de piste mais il apprend très vite (il a gagné Sonoma l’année dernière).

Darren MANNING : (9 contre 1). Une formidable qualification qui pourrait nous réserver une grosse surprise pour la course.

Dan WHELDON et Sam HORNISH Jr : (10 contre 1). D’entre les deux, cest Dan le meilleur sur circuit routier. Avec un peu de chance et une bonne stratégie, nous pourrions les voir en haut du classment.

Vito MEIRA et Kosuke MATSUURA : (20 contre 1). Vitor n’a pas encore réussi à remporter une course jusqu’à présent. Pour le moment il a enregistré deux 5ème place à St Petersburg et il pourrait tirer son épingle du jeu cette année. Kosuke avait fait 7ème l’année dernière. Finir serait déjà un bon résultat pour lui.

Danica PATRICK : (25 contre 1). Un Top-5 est tout à fait envisageable pour la belle américaine. Avec Marco, elle est la seule de l’équipe AGR à ne pas avoir touché les murs.

Le reste du peloton : (50 contre 1). Il ne faut pas croire qu’ils n’ont aucune chance de gagner.