En 2002, Dario FRANCHITTI était venu courrir l’Indianapolis 500 pour la première fois de sa carrière. A cette époque il ne pilotait pas en IndyCar mais dans le championnat concurrent (CART). Cinq ans plus tard et devenu un pilote régulier de l’IndyCar, il remporte cette course mythique !

« Qui l’aurait cru ? Je n’arrive pas à croire que j’ai remporté l’Indy 500. » déclarait-il à la sortie de sa voiture juste avant de boire le lait réservé au vainqueur à Indy.

Il avait hérité de la tête de la course au tour 155 et fut en tête lorsque la course fut neutralisée pour un crash impliquant nottament Marco ANDRETTI. Mais c’est lors de cette nouvelle neutralisation que la pluie revint et cette fois les officiels arrêtèrent définitivement la course. Elle avait déjà été stoppée durant presque trois heures peu après le 100ème tour pour cause de pluie.

Si à la première place nous retrouvons une voiture Andretti Green Racing avec Dario, à la seconde nous voyons une monoplace de Chip GANASSI avec Scott DIXON. Derrière viennent ensuite presque 3 voitures Penske avec Helio CASTRONEVES et Sam HORNISH Jr suivi tous les deux par Ryan BRISCOE qui pilotait la voiture n°12 du Luczo Dragon Racing. Cette écurie est dirigée par le fils de Roger PENSKE et faisait partie du programme sattelite de Penske.

Après le premier drapeau rouge, lorsque la course reprit, Dario aurait pu penser ses espoirs terminés car il voyait un de ses pneus se dégonfler lors des tours de chauffe derrière le pace-car et dut repasser à nouveau pour en changer. Mais malgré cela il vaincra. Lors de ce départ, la lutte s’annonçait belle entre trois voitures Andretti Green Racing car Tony KANAAN repartait devant Danica PATRICK et Marco ANDRETTI : au tour 135 Tony menait avec seulement 0.4277 sur la pilote américaine. Mais voilà ils avaient fait leur dernier ravitaillement au Tour 100 et il leur fallait alors rentrer au Tour 137 sous drapeau vert et Dario FRANCHITTI se retrouva alors leader.

Tour 143, Dario ravitaille à son tour et Jacques LAZIER prend le commandement. Ce fut de courte durée car Tony KANAAN reprit la tête au Tour 150. Les choses s’énchaînèrent alors très vite car une nouvelle neutralisation allait se produire où Tony allait éviter la catastrophe en controlant un magnifique 360° sans rien toucher mais il devait repasser par la voie des stands et Dario reprit la tête.

La course fut relancée mais un crash impliquant plusieurs voitures (Michael ANDRETTI – Dan WHELDON – Buddy RICE- Ed CARPENTER) se reproduisit dans la ligne droite arrière. Pendant que les voitures tournaient au ralenti et que les commissaires nettoyaient la piste, le ciel ouvrit les vannes. C’était la fin !

Dario déclarait encore : « Si nous étions à cette position à ce moment là, c’est parce que notre stratégie était décalée en raison d’une crevaison causée par un débris. Nous avons dû alors faire un ravitaillement non prévu. Je suis vraiment très heureux de ma seconde moitié de course. Ce matin, je n’avais aucune idée de ce que voulait dire de gagner une course ici, maintenant je sais. »

Dario abordera la prochaine course au Milwaukee Mile en 3ème position au championnat

Résultats complets de l’Indy 500