Tour 88, Danica PATRICK et Dan WHELDON se cotoyent un peu trop près sur la piste et c’est le contact. Leur course aurait pu s’arrêter là mais fort heureusement ils purent tous les deux continuer et terminèrent respectivement à la 3ème place pour le britannique et à la 8ème place pour l’américaine.

L’aileron avant coté droit de la voiture de Danica rentra en contact avec le pneu arrière gauche de Dan dans le virage 1. Elle (Danica) parti immédiatement en glissade mais put controler sa voiture pour la ramener sur la piste tout en devant quand même enregistrer un arrêt aux stands pour divers controles et petites réparations.

Mais que disent les deux protagonistes au sujet de cet incident de course ?

Danica PATRICK : J’étais à l’intérieur et j’étais dans un très bon run. Je venais de passer Dario FRANCHITTI et je me plaçais aux cotés de Dan. Lorsque j’ai regardé dans mes rétros, Dario essayait de se placer lui aussi à l’intérieur. Il était impossible que je fasse le virage en entier les yeux dans le mirroir donc il fallait que j’essaye de ne pas toucher.

Nous allions faire ce virage à trois de front et c’est à ce moment là que Dan est redescendu dans la trajectoire car il ne voulait pas aller virer dans les marbles, ce qui lui aurait certainement valu une visite dans le mur extérieur. En faisant cette manoeuvre, il m’a touché et m’a envoyé baldinguer hors de la piste. Heureusement j’ai pu controler et revenir en course. A partir de ce moment la course est vraiment devenue très difficile.

Pour moi Dan était battu et devait me laisser passer.

Je pense que j’avais une voiture pour aller chercher la victoire car j’avais vraiment réussi une superbe remontée en m’élançant depuis la dernière ligne sur la grille. Je me sentais vraiment bien juste avant l’accrochage.

Dan WHELDON : Je pense que venant de dépasser Dario, elle s’imaginait déjà être à mes cotés mais malheureusement pour elle ce fut loin d’être le cas. Pour moi elle a glissé et m’a touché. Elle est un peu chaude pour le moment car déjà à Indy elle avait manqué de me mettre dans le mur. Je dois dire que je n’ai de problèmes avec personne d’autre sur la piste.

J’ai assez d’expérience en IndyCar pour savoir quand quelqu’un est à l’intérieur ou pas.

Danica PATRICK : Je suis allé le trouvé, l’ai regardé, et lui ai demandé si il ne m’avait pas vu, ce qu’il s’était passé, etc… et il n’a rien répondu.

Je lui ai clairement expliqué que j’étais juste à coté de lui mais pour lui ce n’était pas le cas. C’est en tout cas ce qu’il disait à l’interview J’ai passé pas mal de voitures et à chaque fois il n’y a pas eu de problème. Pourquoi avec lui ?

Ensuite il a quand même bien voulu me dire que il était hors de question qu’il aille se jeter dans les marbles. Moi je lui ai répondu que ma manoeuvre était bel et bien un dépassement et qu’il s’est rabattu sur moi. Ensuite les choses se sont un peu envenimées mais sans violence.

Dan WHELDON : Il faut croire qu’elle ressent une pression de ne pas encore avoir gagné. Il est donc facile de se sentir dans ces situation un peu désespérée. Ce n’est jamais bien d’aller au contact avec quelqu’un d’autre mais je peux vous dire qu’elle s’en prend à la mauvaise personne.

Le feu sera-t-il éteint pour la prochaine course nocturne du Texas samedi prochain.