Quatre courses après avoir changé de crew chief, Reed Sorenson a décroché sa deuxième victoire en carrière de Nascar Busch Series. Sorenson a réussi à éviter tous les pièges d’une course hachée par les neutralisations pour remporter samedi les Gateway 250. A noter qu’il avait également remporté sa première victoire sur ce même circuit en 2005 alors qu’il était dans son année de rookie.

Après n’avoir mené aucun tour depuis le début de la saison, Reed Sorenson a pris l’avantage sur David Reutimann au 159ème tour et a résisté à ses attaques après la neuvième neutralisation de la journée.

C’est Scott Wimmer qui avait décroché la pole position, sa première en 136 courses. Il a mené les 53 premiers tours avant qu’une crevaison ne le ralentisse. Mais grâce à une voiture très rapide sur ce circuit, il a réussi à revenir à l’avant du peloton pour finalement terminer deuxième devant Reutimann, Jason Leffler et David Ragan.

La course a été particulièrement ralentie par les neutralisations. Alors que les 90 premiers tours n’ont vus qu’un seul drapeau jaune, la fin de course à été stoppée à neuf reprises. Sur les 44 voitures qui ont pris le départ de la course, 26 ont vu le drapeau à damier dont seulement 14 dans le tour du leader. Au total, 43 des 200 tours ont été fait sous régime de drapeau jaune
Le leader du championnat et dernier vainqueur en date sur ce circuit Carl Edwards semblait en mesure de s’imposer mais il a frotté le mur et a finalement sixième.