Le texan A.-J. Foyt est un monument du sport automobile américain, tant par son palmarès incomparable, que par sa personnalité bourrue. Aujourd’hui à 72 ans, il continue de mettre de l’ambiance dans les paddocks, puisque son écurie est toujours engagée en Indycar avec le britannique Darren Manning derrière le volant. Entre les courses, Foyt travaille dans son ranch texan et cette partie de sa vie est au moins aussi mouvementée que celle du pilote-team manager. Jeudi après-midi, Foyt a échappé au pire quand le bulldozer qu’il conduisait est tombé dans un lac.

Foyt travaillait sur la berge du lac quand la terre s’est effrondée sous les roues du bulldozer, entraînant celui-ci au fond du lac, à plusieurs mètres de profondeur ! Une fois au fond, Foyt a failli rester coincé dans la cage qui protégeait le pilote.

« Je l’ai échappé belle cette fois », raconte le Texan. « La cage m’a probablement sauvé la vie car sans elle, j’aurais probablement été écrasé. Mais en même temps, elle a failli me retenir prisonnier. J’ai du me faufiler vers le haut, ce qui était dur à faire sous l’eau, avec mes vêtements et mes jambes un peu faibles. Il faut être honnête : j’ai eu peur cette fois. ».

Une fois remonté à la surface, Foyt est resté 15 minutes de plus dans l‘eau, jusqu’à ce que quelqu’un entende ses appels à l’aide et vienne le secourir. Au final, plus de peur que de mal pour le Texan, qui sera ce week-end aux commandes de son écurie pour la course disputée sur le Michigan International Speedway.

Ce n’est pas la première fois qu’A.-J. Foyt fait une sortie mouvementée en bulldozer. Il y a deux ans, il avait effectivement dérangé un nid d’abeilles en manoeuvrant, ce qui lui avait valu un sprint digne des Jeux Olympiques et plusieurs dizaines de piqures sur le visage.