Toro Rosso a confirmé aujourd’hui que Sébastien Bourdais rejoindra Sebastian Vettel en 2008. Le pilote manceau quittera donc les Etats-Unis pour faire enfin ses débuts en F1, concrétisation tardive pour celui qui a remporté des titres partout où il a couru : F3, F3000 et Champcar.

En cinq saisons outre-Atlantique, Sébastien Bourdais aura marqué les esprits et les statistiques. En 68 courses à ce jour, Sébastien s’est imposé à 27 reprises, est monté 40 fois sur le podium, a signé 28 poles et a remporté trois titres de champion. Il est cette année encore en tête du classement et peut raisonnablement viser un quatrième titre. Son palmarès américain compte également une victoire aux 12 Heures de Sebring en 2006 (en catégorie GT2 sur la Panoz) et une victoire en IROC sur le Texas Motor Speedway (2005), au nez et à la barbe des meilleurs spécialistes de la Nascar.

Pilote de pointe de l’armada Newman/Haas/Lanigan depuis cinq ans, Sébastien Bourdais va donc quitter un environnement où il était habitué à gagner pour arriver en F1 par la petite porte, dans une écurie Toro Rosso qui reste une petite équipe et où terminer dans les points sera déjà un bel aboutissement. Avec un jeune loup aux dents longues comme équipier, Bourdais est prêt à en découdre et à prouver à tous qu’il mérite sa place parmi l’élite. Bon vent Seb !

LA REACTION DE SEBASTIEN BOURDAIS :

« Cela a mis du temps à venir, mais nous y voilà. Je remercie tout le monde chez Red Bull pour avoir cru en moi et m’avoir donné cette opportunité de piloter en F1. Je voudrais aussi remercier le Newman/Haas/Lanigan Racing pour m’avoir permis de réaliser mon rêve et pour m’avoir laissé conduire la Toro Rosso à plusieurs reprises cette année. »