La nouvelle série asiatique de stock-car va débuter en Novembre et comporte un calendrier de huit courses. Et déjà de grands noms du sport automobile et de la Formule Un ont déjà confirmé leur engagement. Parmi eux on peut citer Jean Alesi, Gianni Morbidelli, Johnny Herbert et voici que le pilote japonnais Ukyo Katayama vient grossir les rangs de cette série.

Pilote qui s’est formé en France dans les formules de promotion (Formule Renault en 1986 et F3 en 1987 et 1988), c’est à nouveau avec des Français qu’il va atteindre le plus haut niveau du sport automobile en Formule Un, avec l’écurie Larousse en 1992. En 1993 il rejoint l’écurie de Ken Tyrrell où il restera la plus grande partie de sa carrière, jusqu’à fin 1996. Katayama a effectué quelques belles performances au volant des voitures de l’oncle Ken en 1994, mais il s’est surtout fait connaître par son tempérament de « kamikaze », ce qui ne lui a pas permis d’avoir une régularité nécessaire pour pouvoir espérer un volant dans une grande écurie. Malheureusement, l’écurie déclinait année après année, et Katayama en 1997 décida de signer chez Minardi où il termina sa carrière en Formule Un.

Hormis le côté pilote de course, Katayama est également un homme de défis. En effet grand amateur d’alpinisme, il a escaladé l’Everest.

Voici donc un nouveau chapitre à mettre dans la carrière du Japonais qui va se battre pour le championnat et le chèque de 600000$ attribué au champion. Voici les déclarations de Katayama :
« Je suis vraiment enchanté d’être confirmé comme premier pilote de l’Est à prendre part aux Speedcar Series. C’est particulièrement bien pour moi, et je suis certain que la série passera par le Japon à différents niveaux pendant le championnat. Ce sera un nouveau super challenge pour moi et tous les autres pilotes, après avoir participé à la Formule Un, aux 24H du Mans, et après avoir escaladé quelques une des plus grandes montagnes.« 

A l’instar de Jean Alesi qui a été positivement surpris par le comportement de la voiture, Katayama est ravi de son nouveau jouet :
« Mes premières impressions à propos de la voiture sont très bonnes. Le moteur est très puissant et émet un son génial. Elles vont me donner une toute autre sorte de compétition pour moi et les autres pilotes, on va tous venir d’un certain niveau en terme d’expérience, et ça va rendre les choses très excitantes pour les fans, qui je suis sûr, adoreront ces courses excitantes.« 

En parallèle de la venue de Katayama, il se pourrait qu’un autre pilote de Formule Un trouve un volant cet hiver dans les Speedcar Series. Il s’agit de Narain Karthikeyan, le quatrième pilote Williams-Toyota. Il a roulé en compagnie de quatre autres pilotes et a signé le meilleur temps sur le circuit de Dubaï. Lui aussi a été enchanté par le comportement de ces voitures, développant 650 chevaux, plutôt lourdes et donc très joueuses du train arrière. Voici la feuille des temps :

  1. Narain Karthikeyan 22 tours : 1.50.34
  2. Ananda Mikola 4 tours : 1.50.86
  3. Nico Caldarola 16 tours : 1.51.21
  4. Moreno Soeprapto 13 tours : 1.52.09 (tests de freins)
  5. Alexandre Maus 13 tours : 1.55.84 (tests de freins)