Tony KANAAN s’est imposé ce dimanche sur le circuit de Belle Isle Park à Detroit et remporte ainsi sa 5ème victoire de la saison. Il termine devant sa coéquipière, Danica PATRICK, qui signe quant à elle sa meilleure performance de l’année et son meilleur résultat sur une piste routière alors que les deux leaders du championnat se sont accrcohés à deux tours de l’arrivée.

Scott DIXON et Dario FRANCHITTI étaient 3ème et 4ème en vue de l’arrivée. Devant eux, il n’y avait que Tony KANAAN et le surprenant Buddy RICE qui était second suite à une stratégie très osée (d’ailleurs il n’était pas sûr de pouvoir rejoindre l’arrivée avant que son réservoir ne soit complètement vide). Dario se faisant de plus en plus pressant sur Scott, ce dernier essaya d’arracher la seconde position au pilote Dreyer & Reinbold au tour 87 en lui faisant un intérieur très musclé. RICE échoua dans les pneus et DIXON partit en survirage qu’il ne put controler et se retrouva perpendiculaire au sens de la course. FRANCHITTI essaya de passer entre la monoplace en perdition du néo-zélandais et le mur mais il n’en eut pas le temps et les deux voitures s’accrochèrent.

La controverse naquit de suite car des voix s’élevèrent pour dire que DIXON a volontairement laissé aller sa voiture bloquer celle de FRANCHITTI pour l’empêcher de lui reprendre trop de points au championnat.

Scott déclara qu’il n’a pas essayé de doubler RICE : « Troisième était une bonne position et je n’allais pas la risquer car j’étais devant Dario. Buddy était en train de tomber en panne sèche et comme il accélérait moins fort je me suis retrouvé à coté de lui. N’oubliez pas que Dario était lui aussi dans mes échappements et que je ne pouvais pas le laisser passer. En tous les cas je n’ai rien fait d’intentionnel pour fausser la course.« 

Dario FRANCHITTI repartira quand même du circuit avec une avance de 3 points au championnat sur Scott DIXON alors qu’il y était arrivé avec un retard de 4 points. Mais tous les deux devront se méfier de ne pas se faire coiffer dans une semaine par Tony KANAAN qui est revenu à 39 points de Dario. Il faut dire que ce dimanche Dario a pu reprendre la tête du classement grâce aux 3 points de bonus du plus de tours menés (27) sinon les deux pilotes repartaient à égalité de points avant Chicagoland dimanche prochain. Il faut dire que Dario a gagné ces 3 points de justesse car Helio CASTRONEVES a mené de son coté 26 tours. Qui sait si ces 3 points ne seront pas les 3 points décisifs pour le titre. Dario doit surement garder en mémoire son titre de CART perdu à l’époque face à Juan Pablo MONTOYA. Cette année-là, en 1999, Paul TRACY avait volé une victoire à Dario et avec les pilote colombien, il était à égalité de points au terme du championnat et Pablo MONTOYA fut déclaré champion aux nombres de victoires.

Ce circuit de Détroit très bosselé est un véritable casse-tête au niveau des dépassements et donc les places sur la grille étaient de ce fait très importantes. Scott DIXON n’arrivera à se porter devant Dario FRANCHITTI qu’à l’occasion de la dernière salve de ravitaillements.

De son coté Tony KANAAN prit la tête de la course au tour 64 lors de la 5ème neutralisation provoquée par l’accrochage entre Tomas SCHECKTER et Helio CASTRONEVES.

Danica PATRICK aurait du terminer la course en 5ème position mais suite à l’élimination des 3 pilotes devant elle (RICE – DIXON – FRANCHITTI) elle se retrouva propulsée seconde. Peut-être aurait-elle pu remporter cette course ? Il n’est pas utopique de le croire car elle s’est retrouvée par deux fois impliquée dans des contacts avec d’autres voitures. Derrière elle, nous retrouvons Dan WHELDON et Darren MANNING, dernier pilote classé dans le tour du leader. Le Top-5 est complété par Kosuke MATSUURA.

Dario FRANCHITTI réussira néanmoins à sortir sa voiture de l’impasse où il était pour passer sous le drapeau à damier et ainsi être classé 6ème juste devant RICE, DIXON, FOYT IV et CARPENTER.

Du coté de chez Penske Racing, si la course avait semblé très bien débuter, la suite allait s’avérer un véritable désastre. En effet Helio CASTRONEVES, poleman, allait dominer les 26 premiers tours. Mais au tour 21 tous ses adversaires directs allaient choisir d’anticiper leur premier ravitaillement. Helio continua cinq tours supplémentaires mais était bloqué derrière trois pilotes à presque un tour (SHARP – MATSSURA – WHELDON) qui ne le laisseront jamais passer et il perdra un temps considérable (2 à 3 secondes par tour). Après son ravitaillement, lorsqu’il revint en piste, il n’était plus que 4ème.

Puis soudain au 28 ème tour, la course s’anima encore un peu plus avec le retrait simultané de Ryan HUNTER REAY et de Marco ANDRETTI suite à des problème mécaniques pour les deux pilotes alors que CARPENTER effectuait son premier tête-à-qeue de la journée. La première neutralisation voyoit le jour.

Au tour 32, lors du restart, les trajectoires de Sam HORNISH jr et de Sarah FISCHER se croisèrent et les deux pilotes finirent dans le mur. MANNING toucha Danica PATRICK qui partit en tête à queue sans rien toucher alors que Vitor MEIRA n’eut d’autres solutions que d’aller s’encastrer dans le mur de pneus extérieur. Trois voitures restèrent immobiles (MEIRA – HORNISH Jr – FISCHER). La première voiture Penske venait de sombrer même si Sam reviendra quelques tours en piste après réparation mais sans auncune performance.

Danica PATRICK sera l’auteur de la 3ème neutralisation après qu’elle ait poussé Scott SHARP dans les pneus au Tour 48. Elle continuera sans aucuns soucis.

Les leaders attendront le tour 50 pour ravitailler de nouveau et lors de cette salve, KANAAN prit l’avantage sur Dario en raison d’une défectuosité de sa ravitailleuse qui ne lui fit pas le plein. Certains pilotes classés au dela du Top-10 restèrent en piste pour une stratégie décalées (RICE – PATRICK – WHELDON).

Au Tour 56, CARPENTER se retrouva de nouveau dans le sens opposé de la course et provoqua de ce fait le 4ème drapeau jaune. RICE, KANAAN et CASTRONEVES ravitaillèrent alors, donnant ainsi à Danica le commandement de la course devant WHELDON, FRANCHITTI et DIXON.

La course reprit alors au Tour 59 et la jeune américaine tint tête sans soucis à WHEDLON qui, lui, second jouait le bouchon face au trafic. Tony KANAAN se débarassa rapidement de FOYT IV et de SCHECKTER pour prendre la 5ème place. Tour 64, WHELDON ravitailla. Il sera suivi quelques tours plus tard par Danica et FRANCHITTI se retrouva alors en tête.

Puis au tour 68, ce fut le naufrage pour Penske qui vit CASTRONEVES échouer dans le mur de pneus du Virage 1 après un accrochage avec Tomas SCHECKTER. Le pilote brésilien tenta de dépasser assez « kamikazement » le pilote sud-africain et les voitures se touchèrent. Ce fut l’abandon pour tous les deux.

« A quoi pouvait-il penser ? Il était déjà dans son concours de dans pour la TV ? C’est vraiment stupide ce que Helio a fait ! » déclarait Tomas après être sorti de sa voiture.

C’est lors de cette neutralisation que Tony KANAAN prendra l’avantage sur Dario lors de la dernière salve de ravitaillement. Mais Scott DIXON réussit lui aussi à repartir devant l’écossais. Le classement à ce moment était établi comme suit : KANAAN, RICE, DIXON, PATRICK, FOYT et FRANCHITTI.

Tour 62, Dario se débarassa de FOYT et sa coéquipière le laissa passer sans aucun soucis pour lui permettre d’être 4ème derrière DIXON. Les deux pilotes allaient se suivre jusqu’au moment fatidique.

Classement de la course

Classement du championnat