Ce week-end l’Australie pourrait bien être le théâtre de quelques choses qui ne s’est encore jamais réalisé en ChampCar, à savoir quatre titres consécutifs pour un pilote. Le français Sébastien Bourdais est bien évidemment focalisé sur cet évènement historique. S’il parvient à s’imposer ce dimanche il serait le premier pilote de l’histoire à gagner une deuxième fois la course australienne.

Avec 58 points d’avance sur Justin Wilson le pilote français de l’écurie Newman/Haas/Lanigan Racing peut se contenter d’une quatorzième place pour ramener le titre, et ce quelque soit le résultat du pilote britannique.

Quatre championnats de rang est quelque chose de rare dans les sports professionnels, et cela n’a pas été réalisés lors de ces 20 dernières années dans n’importe quel sport américain.

“Nous avons déjà fait de bonnes courses en Australie. En 2005 j’ai gagné cette course, mais l’an passé c’était un vrai désastre. Ce sera ma dernière course à Surfers Paradise et j’espère en être le vainqueur” déclarait le triple champion de ChampCar.

L’an passé Bourdais espérait fêter son titre par une victoire mais une faute du pilote Newman/Haas/Lanigan Racing l’avait repoussé en huitième position.

“Cette course est toujours très intense et une bonne stratégie est cruciale ici. Le circuit est assez bosselé, l’erreur très facile à faire, et les chicanes ne pardonnent rien du tout. La moindre faute et c’est la fin de la course assurée” ajoute le pilote français.

Depuis le début de sa carrière en ChampCar, Bourdais a signé 31 poles et 29 victoires.

Graham Rahal espère quant à lui devenir le dix-septième vainqueur de la course australienne. Actuellement cinquième du classement général, il est devenu le plus jeune pilote à finir sur le podium après sa deuxième place à Houston, mais le jeune pilote américain est plus à l’aise sur les circuits larges tels qu’Edmonton, Elkhart Lake ou bien encore Zolder.

“Ce sera une course difficile, et j’espère que la voiture sera compétitive. CE serait incroyable pour moi de rentrer dans les cercles des vainqueurs d’une course, qui plus est à Surfers Paradise” déclarait pour sa part Graham Rahal.