Mattias Ekstrom a tout simplement été intouchable aujourd’hui durant l’édition 2007 de la Course de Champions. Tenant du titre après sa victoire à Paris en 2006 face à Sébastien Loeb, le champion 2007 du DTM a réussi à conserver son trophée face au septuple champion de Formule Un, Michael Schumacher.

Ce dernier, vainqueur un peu plus tôt de la Course des Nations avec Sebastian Vettel a réussi à gagner une des trois manches de la finale mais n’a pas pu rivaliser avec le pilote Suédois au volant du Prototype Solution F.

Respectivement tombeurs de Sébastien Bourdais et Travis Pastrana en demi-finales, Schumacher et Ekstrom se sont retrouvés face à face dimanche soir sur le très technique circuit du Wembley Stadium.

Dès la première course entre les deux pilotes, le champion en titre, Mattias Ekstrom, a donné le ton en repoussant Michael Schumacher à presque deux secondes sur la ligne d’arrivée. A ce stade, le champion Allemand se devait de remporter la course suivante si il ne voulait pas s’incliner sur un score de 2 à 0.

Au volant du ROC Car, Schumacher s’est tout de suite senti plus à l’aise et a égalisé pour la plus grande joie du public en signant le meilleur temps de la journée.

Mais malheureusement pour le pilote allemand, la troisième et dernière manche va se dérouler au volant des Prototypes F, qui de son propre aveu lui posent problème puisqu’il ne voit pas les roues. Mattias Ekstrom n’a donc pas eu à forcer son talent pour remporter sa deuxième Course des Champions consécutive.

A noter que Schumacher a tout donné dans le dernier tour pour tenter de revenir et qu’il est parti à la faute à la sortie du dernier virage. Sa voiture en travers de la piste, il est sorti pour saluer le public et venir féliciter son adversaire définitivement plus fort que lui aujourd’hui.

Les chronos de la finale.
1ère manche (Prototype):
Ekstrom – 1:48:1945
Schumacher – 1:49:8010

2ème manche (ROC Car):
Ekstrom – 1:47:9687
Schumacher – 1:47:0026 (record de la piste)

3ème manche (Prototype):
Ekstrom – 1:47:3191
Schumacher – Abandon

Mattias Ekström,
« Je n’avais pas très bien débuté la compétition, mais ça s’est arrangé par la suite. A la fin de la journée, tout le monde a envie de gagner The Race of Champions. Venir ici, devant tous ces spectateurs, pour cette course unique, j’adore. Mais ce n’est pas si facile, que ce soit pour un septuple champion du monde de F1 ou un triple champion du monde de WTCC. Si on garde un bon rythme, tout le monde peut gagner. Le circuit était plus technique cette année, en particulier le premier virage.»

Michael Schumacher,
« C’était vraiment très intense. C’était ma seconde participation et ce fut un grand plaisir pour la seconde fois. Je n’étais pas assez bon avec le Prototype Solution F avec lequel je n’arrivais pas à voir mes roues. Je n’ai jamais été très bon avec ce genre d’auto dans le passé.
Nous sommes venus pour le fun, mais aussi pour une bonne raison, aider l’ICM, et une autre, piloter en course. On a fait de notre mieux, et certains pilotes sont meilleurs que les autres. Mais perdre n’est pas important parce que ce n’est pas un championnat, il n’y a pas de pression.
C’est la première fois que je reprenais le volant en course depuis ma retraite. En 2004, j’ai participé à The Race of Champions, mais c’était exceptionnel car normalement, on est « vidé » après une saison de F1. Aujourd’hui, c’est différent, alors je suis ouvert à ce genre de manifestations. J’espère revenir à The Race of Champions l’an prochain. »