Avant la course de Las Vegas tout le monde se demandait qui pourrait mettre fin à la domination sans partage de l’écurie Newman/Haas/Lanigan Racing et son pilote français Sébastien Bourdais. Mais sur cette première course de la saison, c’est l’Australien Will Power qui a impressionné. Parti depuis la pole position, il a mené le plus grand nombre de tours, signé le meilleur tour en course, et s’est imposé.

Cette victoire était la première victoire pour son propriétaire, Derrick Walker, au vingt-et-unième siècle. La dernière victoire de Derrick Walker remontait à Portland en 1999 lorsque Gil de Ferran s’était imposé.

Cette victoire de Power avait également un côté historique, puisque il s’agissait de la première course remportée par un Australien en Champ Car.

“C’est super. C’est la première d’une longue série, car nous voulons gagner le championnat. Nous avions une très bonne voiture avec une excellente tenue de route tout au long de la course. Aujourd’hui c’est l’anniversaire de Derrick Walker, alors une pole et la victoire je pense que c’est un beau cadeau” affirmait l’Australien.

Champion en titre en Champ Car Atlantic, Simon Pagenaud réalisait un bon weekend, qualifié en cinquième position il devait abandonner sur problème mécanique.



A Long Beach les deux pilotes se qualifiaient en deuxième (Power) et troisième position. (Pagenaud) Will Power terminait en troisième position alors que Pagenaud heurtait l’une des barrières de sécurité au tour 54. A cause de cet incident le Français se classait 14ème.

L’écurie continuait de briller dans les rues de Houston. L’Australien décrochait sa deuxième pole position du vendredi, ce qui lui assurait un départ en première ligne. Quant à Pagenaud il signait le septième meilleur chrono. Un contact entre Mario Dominguez et Will Power au 69ème tour mettait fin aux espoirs de podium de ce dernier. Simon terminait la course à une belle cinquième place.

Le Team Australia réalisait une belle performance d’ensemble à Portland puisque Power terminait quatrième après s’être qualifié septième. Pagenaud finissait sixième après avoir décroché la huitième place sur la grille.

Sur l’aéroport de Cleveland Pagenaud décrochait la première ligne pour la première fois de la saison. Will Power était en embuscade en troisième position. Les deux pilotes pouvaient encore jouer une place sur le podium en fin de course, mais Power était victime d’une crevaison, il terminera finalement dixième alors que Simon Pagenaud prenait la cinquième place.



La tournée canadienne allait permettre à l’écurie de décrocher la triple couronne qui récompense la meilleure écurie lors de ces trois courses consécutives.

Au Mont Tremblant Will Power signait un nouveau podium, avec une deuxième place après être parti troisième. Pour sa part, le Français prenait la quatrième place de l’épreuve.

A Toronto Power signait sa deuxième victoire de la saison alors que Simon Pagenaud échouait aux pieds du podium.

“C’était une course intéressante. C’était plutôt sympa sous la pluie. Je suis très heureux pour l’équipe, c’est exactement ce dont nous avons besoin pour jouer le titre” assurait l’Australien après sa deuxième victoire de la saison.

Après s’être élancé depuis la pole position à Edmonton, Will Power était contraint à l’abandon sur problèmes mécaniques. Simon Pagenaud terminait pour la troisième fois consécutive à la quatrième place. Il s’agissait également de son cinquième top-10 consécutif.

“Je voudrais remercier toute l’équipe ainsi que les propriétaires, car nous sommes vraiment très bon depuis plusieurs courses” déclarait Simon Pagenaud à l’issue de la tournée canadienne.

A San Jose les deux voitures étaient de nouveau dans le top-10. Une quatrième place pour Power, alors que le Français finissait dixième.

En revanche, à Elkhart Lake aucune des voitures ne finissait dans les dix premiers. Pagenaud victime de problèmes dans les stands terminait onzième alors que Power rencontrait des problèmes mécaniques et terminait avant-dernier.



La tournée européenne allait être mitigée pour les pilotes du Team Australia. A Zolder Pagenaud ne pouvait faire mieux que douzième alors que Power terminait aux pieds du podium. A Assen c’est Pagenaud qui finissait sixième alors que Power connaissait un weekend frustrant ponctué par sa quatorzième place en course.

Sur la Gold Coast australienne, Will Power signait la pole position pour la deuxième année consécutive. Simon Pagenaud se qualifiait en sixième position. L’Australien menait les dix premiers tours avant de ravitailler lors du premier drapeau jaune. Mais un contact dans la voie des stands avec David Martinez l’envoyait en fond de peloton. Power s’accrochait avec Katherine Legge au 18ème passage, et il termina sa course avant-dernier. Quand à Simon Pagenaud, il fut une nouvelle fois un exemple de régularité en terminant sa course en cinquième position.

A Mexico Power signait sa deuxième pole consécutive et menait les 23 premiers tours, mais il n’a pu contenir Sébastien Bourdais. L’Australien s’est contenté de la deuxième position. Ce cinquième podium de la saison le faisait terminer quatrième au classement général. Pagenaud terminait la saison sur une bonne note avec une sixième place. Lors de la cérémonie de fin de championnat, il fut honoré comme étant le pilote ayant le plus progressé.



Pour 2008, les deux pilotes ont toutes les raisons d’être confiants.

“Je pense que nous serons très fort en 2008. Nous avons appris comment gagner un championnat. Je suis très impatient de courir la prochaine saison” déclarait Will Power à l’issue de la saison.

“C’était une bonne première saison. J’ai appris des erreurs que j’ai faites. Et j’espère que l’an prochain je pourrais me battre pour le titre” concluait le Français.