Le départ des Rolex 24 sera donné ce samedi et ce sera à nouveau l’occasion d’admirer l’un des plus beaux plateaux du sport automobile moderne.

Ainsi, en plus des habituels engagés du Grand-Am (Pruett, Gurney, Angelelli, Gidley…) et de la fine fleur de l’endurance mondiale (McNish, Luhr, Enge, Dumas, Bernhard, Derek Bell…), nous retrouvons les les principaux animateurs des championnats IRL (Dixon, Wheldon, Briscoe, Castroneves, Rice…) et Champ Car (Wilson, Rahal, Doornbos…).

Du côté du Nascar, la course attire également du beau monde, avec notamment Dario Franchitti, Juan Montoya, Kurt Busch et le champion en titre Jimmie Johnson.

L’engouement des pilotes Nascar pour les 24 Heures de Daytona n’est pas nouveau. Dès le début de l’épreuve, celle-ci a attiré les Cale Yarborough, Bobby Allison ou David Pearson, les grands champions de l’époque.

Voici en quelques dates clés un petit point non exhaustif sur la participation du contingent Nascar à Daytona :

– 1983 : Darrell Waltrip et A.-J. Foyt sont engagés sur une Aston Martin. La voiture abandonnera rapidement, permettant à Foyt de passer sur la Porsche victorieuse en fin de course.

– 1984 : Terry Labonte et Billy Hagan remportent la catégorie GT1 (7ème au général)

– 1995 : Mark Martin (associé notamment à Paul Newman) s’impose en GT1 sur une Ford Mustang préparée par Jack Roush

– 2001 : Quatrième place au général et seconde en GTS pour la famille Earnhardt (Dale et Dale Jr.) au volant d’une Corvette

– 2006 : Victoire au général de Casey Mears pour le compte du Chip Ganassi Racing

– 2007 : Nouvelle victoire du Chip Ganassi Racing avec cette fois-ci le Colombien Juan Montoya, qui décroche la même le titre de meilleur débutant en Nascar.