En neuf courses ‘Smoke’ n’a jamais fait mieux que deuxième, pourtant Tony a souvent eu la meilleure voiture de la course ces dernières années.

“Je ne sais pas ce qu’il y a. L’an dernier j’avais une aussi bonne voiture qu’en 2004, mais je n’ai pas pu m’imposer, alors que j’avais remporté le Budweiser Shootout ainsi que ma Gatorade avec cette voiture la semaine précédente” a affirmé Tony Stewart ce lundi depuis l’Indianapolis Motor Speedway.

Tony Stewart est pourtant un adversaire redoutable lors des courses sur superspeedways, et à l’instar de Jeff Gordon ou Dale Earnhardt Jr., il a prouvé qu’il était capable de s’imposer, qu’il savait gérer quand bumper un partenaire, et quand se décaler pour doubler.

En 2002 Stewart avait certainement l’une des meilleures voitures avant que son moteur n’explose dès le deuxième tour. Tony terminait la course en dernière position. Deux années plus tard, Stewart menait 97 tours avant de finir la course en seconde position derrière Dale Earnhardt Jr.. Mieux encore l’année suivante, Stewart a mené 107 tours avant de se classer septième. L’an passé Stewart a de nouveau fini la course en dernière position après avoir mené 35 tours.

Malgré de très bons essais lors de la pré saison le double champion préfère rester sur ses gardes. Il estime qu’il est pour l’instant trop tôt pour juger l’impact du manufacturier japonais au sein de la Joe Gibbs Racing.