Tout d’abord la voiture. La nouvelle génération de voiture semblent pouvoir rendre la course encore plus compétitive sur les circuits comme Daytona. Il y a eu pas moins de 64 dépassements sous drapeau vert pour la première place du peloton samedi lors du Budweiser Shootout. Pour comparaison, la saison dernière il n’y en avait eu que 29 contre 48 en 2006. On pourrait donc assister à la même évolution ce dimanche.

Si l’on regarde de plus près les statistiques, les pilotes qui ont occupé les premiers rôles durant la course de samedi ont de grandes chances de pointer à nouveau aux avants postes lors des Daytona 500.

Samedi, Dale Earnhardt Jr., Jimmie Johnson, Jeff Gordon et Tony Stewart ont tous été en mesure de s’imposer.

Depuis 2005, Stewart est celui qui a les meilleures statistiques sur le Daytona International Speedway bien qu’il soit toujours en quête de sa première victoire. C’est lui qui a le meilleur rating avec 109.0, la quatrième meilleure position moyenne en course avec 12.9, le troisième plus grand nombre de meilleurs tours et 746 tours passés dans le Top-15 (68.6 % du total).

Johnson, vainqueur de l’édition 2006 des Daytona 500, a un rating de 98.1 (deuxième meilleur), la meilleure place moyenne en course (9.0) et le plus grand nombre de tours dans le Top-15 avec 857 (78.8%).

Gordon, avec trois victoires aux Daytona 500, a un rating de 93.1 (sixième), une place moyenne en course de 12.4 (troisième), une vitesse moyenne sur la piste de 185.108 mph (sixième) et 739 meilleurs tours à son actif (sixième).

Earnhardt, vainqueur en 2004 des Daytona 500, a un rating de 82.8 (13ème), une place moyenne en course de 16.4 (12ème) et 644 tours dans le Top-15 (neuvième).

Deux autres pilotes pourraient tirer leur épingle du jeu bien qu’ils se soient plus souvent fait remarquer sur short-track : Matt Kenseth et Kurt Busch.

Busch a le troisième meilleur rating avec 96.8 contre 94.1 pour Kenseth.

Ryan Newman sera également à surveiller avec le quatrième meilleur rating sur ce circuit (96.6) sachant qu’il ne s’est plus imposé en Nascar Sprint Cup depuis septembre 2005.