Tony Stewart a définitivement pris la tête du peloton au 117ème tour des 120 que comptait l’épreuve et a parfaitement maîtrisé ses trajectoires pour conserver l’avantage sur la ligne d’arrivée. Dans le dernier tour, Busch a bloqué une dernière tentative de Earnhardt Jr. et a du laisser filer Stewart qui a finalement coupé la ligne avec 0.259 secondes d’avance sur Busch et 0.412 sur Earnhardt Jr..

Brian Vickers a terminé à la quatrième place devant Matt Kenseth, le rookie Bryan Clauson, Greg Biffle, Denny Hamlin, David Ragan et le champion en titre de la série Carl Edwards.

Les coéquipiers de la Joe Gibbs Racing ont largement dominé la course. Busch a mené 47 tours et Stewart 46.

« Nous avons du batailler avec l’équilibre de la voiture mais nous étions vraiment très rapide » a expliqué Stewart, pilote de la Toyota n°20. « Une fois à l’avant, la voiture a beaucoup mieux tourné. »

Busch était en tête de la course au tour 111 quand un accident a impliqué plusieurs voitures dans le virage 4 et forcé les officiels à neutraliser la course pour la quatrième fois de la journée.

Steve Wallace est parti en tête à queue après un contact avec la Chevrolet n°88 de Brad Keselowski entraînant avec lui pas moins de sept voitures. La course a été relancée à six tours du drapeau à damier toujours avec Busch en tête.

<?php echo $enregistrement[SERIE] ?>: <?php echo $enregistrement[TITRE] ?> » hspace= »10″ vspace= »10″ border= »0″ /><br />
<span class=© Rusty Jarrett/Getty Images for NASCAR

Vickers, Martin Truex Jr. et Busch se sont battus pour la première place avant que Stewart se joigne à la bataille et mette tout le monde d’accord.

« C’est une honte de terminer à la deuxième place avec une aussi bonne voiture » a déclaré Busch, qui avait aussi terminé deuxième de la course de Nascar Craftsman Truck Series vendredi soir. « Mais la 20 était vraiment trop rapide et Tony Stewart était le meilleur ».

La course n’avait pas été interrompue pendant les 55 premiers tours avant que David Gilliland parte en survirage dans le virage 2 et entre en contact avec Greg Biffle. Après avoir percuté le mur la voiture est redescendue sur la trajectoire et a percuté la Chevrolet de Mark Green.

Ce drapeau jaune a permis de reformer le peloton alors que Truex, Vickers et Busch possédaient plus de huit secondes d’avance sur les autres pilotes. Cette neutralisation a également coûté cher à Kevin Harvick qui a du repasser par les stands pour compléter un plein d’essence mal effectué sous drapeau vert.

Après un restart au tour 59, Busch et Truex étaient à la lutte pour la première place jusqu’à ce que Busch prenne l’avantage après sept tours. Stewart s’est ensuite placé dans le pare-chocs de Busch jusqu’à ce que Marcos Ambrose explose un pneu dans la ligne droite arrière.

C’est Stewart qui est alors sorti vainqueur au jeu des ravitaillements sous drapeau jaune pour pointer en tête lors du restart au tour 82. La troisième neutralisation a également été causée par Ambrose, dont la voiture a perdu une pièce au tour 97.

Grâce à un ravitaillement éclair, Busch a récupéré la tête du peloton au tour 101 suivi par Earnhardt, Stewart, Vickers et David Reutimann.

A lire :

Camping World 300 presented by Chevrolet : Résultats.