L’écurie qui a survolé la saison 2007 de la Nascar Sprint Cup avait débuté la saison 2008 avec les mêmes prétentions avec en plus une forte attente des médias qui en avaient fait leurs favoris suite aux essais de présaison.

Le double champion en titre de la Nascar Sprint Cup Jimmie Johnson (No. 48 Lowe’s Chevrolet) avait décroché la pole position des Daytona 500 et son nouveau coéquipier Dale Earnhardt Jr. (No. 88 AMP Energy/National Guard Chevrolet) s’était imposé lors du Budweiser Shootout.

Le quadruple champion de la Nascar Jeff Gordon (No. 24 DuPont Cromax Pro Chevrolet), deuxième du championnat 2007, était de son côté en quête d’un quatrième succès dans cette épreuve. Le dernier pilote de cette écurie, Casey Mears (No. 5 Kellogg’s/CARQUEST Chevrolet), espérait quand à lui passer à la vitesse supérieure après l’arrivée du crew chief Alan Gustafson.

Mais au final, Earnhardt a été le seul a décroché une place dans le Top-10 à Daytona – la neuvième. Des problèmes de suspension ont relégué Gordon à la 39ème place. Un accrochage en fin de course a coûté cher à Johnson qui a terminé 27ème. Mears, dans le Top-5 à quelques tours du drapeau à damier a finalement terminé 36ème après avoir percuté le mur extérieur.

En Californie, les ‘Hendrick Boys’ espèrent rebondir aussi bien qu’ils ne l’avaient fait en 2007 après des Daytona 500 eux aussi très décevant. A Fontana, Gordon avait terminé à la deuxième place derrière le vainqueur Matt Kenseth et devant son coéquipier Johnson. Kyle Busch avait terminé neuvième et Mears 31ème.