Cette course de 500 miles repartis sur deux jours a réussi à venir à bout de la patience des meilleurs pilotes et équipes de la Nascar.

La course a officiellement été lancé dimanche soir mais c’est finalement terminé lundi après midi. Après le départ, un orage a forcé les officiels à interrompre la course après 87 tours dimanche et toutes les tentatives pour sécher la piste ont été veines, obligeant la Nascar à reporter la fin de l’épreuve à lundi.

C’est finalement sous le soleil que Carl Edwards est allé chercher la victoire devant les pilotes de la Hendrick Motorsports.

La 11ème neutralisation de la course a été causée par Jeremy Mayfield et lors du ravitaillement sous drapeau jaune, Jimmie Johnson et Jeff Gordon ont tous les deux été plus rapides que Edwards pour changer leur quatre pneumatiques.

Mais le pilote originaire du Missouri a attaqué très fort en prenant les trajectoires extérieures et en rentrant très fort dans les virages pour revenir et enfin prendre l’avantage sur les deux pilotes dans les derniers tours.

Derrière Edwards, Johnson et Gordon c’est une nouvelle fois Kyle Busch qui s’est illustré après s’être imposé en Nascar Craftsman Truck vendredi soir. Le tenant du titre sur ce circuit et favori de la course Matt Kenseth a terminé cinquième devant Martin Truex, Jr., Tony Stewart, Kevin Harvick, Kasey Kahne et le vainqueur des Daytona 500 Ryan Newman.


© Stephen Dunn/Getty Images for NASCAR

Après le départ déjà retardé de dimanche, la course a été rapidement interrompue après que la voiture de Michael Waltrip ait répandu de l’huile sur le piste, forçant les officiels de la Nascar à nettoyer très minutieusement le circuit.

Gordon a ensuite immédiatement pris la tête du peloton et avait creusé à un écart de plus de trois secondes avant que Denny Hamlin ne parte à la faute déclenchant le premier drapeau jaune. Au restart, Jimmie Johnson a brièvement pris la tête avant que Gordon ne repasse devant lui.

Un tour plus tard, un accident impliquant plusieurs voitures à été déclenché par leur coéquipier de la Hendrick Motorsports Casey Mears. Ce dernier a perdu le contrôle de sa Chevrolet entre les virages trois et quatre et est venu percuter son coéquipier Dale Earnhardt Jr.. Sam Hornish Jr., aveuglé par la fumée a ensuite violemment percuté la voiture de Mears qui s’est immédiatement mise sur le flanc.

A noter que Reed Sorenson a également été impliqué dans cet accrochage.

Une fois les voitures immobilisées, un feu s’est déclenché dans la voiture de Mears mais il a rapidement été maîtrisé et aucun pilote n’a été blessé.

La Nascar a alors sorti le drapeau rouge pour nettoyer la piste. Après une heure passée à combattre les infiltrations d’eau, la course a été relancée avec Gordon en première position. A cet instant seulement 24 tours avaient été bouclés.


© Todd Warshaw/Getty Images for NASCAR

Johnson a ensuite passé Gordon au 34ème tour avant de lui relaisser la main quelques instants plus tard.

Un nouveau drapeau jaune a été déclenché au 43ème tour et lors du restart, Gordon a immédiatement pris le large pendant que Edwards prenait l’avantage sur Johnson. Deux tours plus tard, Joe Nemechek a crevé un pneu et est parti en tête à queue – cinquième drapeau jaune.

Cela a ensuite été au tour de Robby Gordon de partir à la faute puis celui de Elliott Sadler en voulant l’éviter.

Lors du restart, c’est Greg Biffle qui pointait à la première place devant Johnson. Gordon était alors troisième et Kyle Busch quatrième.

Un septième drapeau jaune a ralenti le peloton au 83ème tour lors que la pluie a fait son apparition. La Nascar a ensuite stoppé la course au 87ème tour lorsqu’un orage est venu tremper le circuit repoussant la fin de l’épreuve à lundi.