Tony Stewart n’est pas connu pour être un poète lors de ses déclarations. En effet, lorsque le pilote de la Joe Gibbs Racing a quelque chose à dire, il n’y va pas par quatre chemins et se montre très direct. Les déclarations du double champion NASCAR Sprint Cup Series après la quatrième manche de la saison n’ont pas dérogées à cette règle.

“Ces pneus furent les plus pathétiques que j’ai utilisé dans ma carrière de pilote. Goodyear n’a pas le droit de construire des pneus qui sont pire que des merdes. Si j’étais eux, je serais très embarrassé de la tournure des évènements de ce weekend. Si Kyle remporte l’épreuve et que je fais second, ce n’est vraiment pas grâce à eux. Je peux même vous garantir que Firestone ou Hoosier auraient fait du meilleur travail qu’eux !” a déclaré Tony Stewart en interview.

Outre le pilote Toyota, Jeff Gordon et Dale Earnhardt Jr. ont également dénoncé les pneus Goodyear. Cependant les pilotes de la Hendrick Motorsports ont tempéré les propos tenus par Tony Stewart.

“Je sais que Goodyear fait de très bons pneus Il y a beaucoup de technologies qui rentrent en ligne de compte pour faire un pneu. Ils font du très bon travail, mais c’était juste une mauvaise combinaison. Ces pneus sur ce circuit c’est une très mauvaise combinaison” commente Jr.. Dale Earnhardt Jr. a cependant imploré les officiels de chez Goodyear à ne pas amener à Darlington le même type de pneus que ceux utilisés hier à Atlanta “je ne fais pas parti des pilotes sélectionnés pour les tests, mais je demanderais à ceux qui y seront comment cela s’est passé” ajoute le néo-pilote de la Hendrick Motorsports.

Pour le quadruple champion de la NASCAR Sprint Cup Series la course a tout simplement été l’une des plus difficile de sa carrière “j’avais le sentiment que j’allais me crasher à chaque tour. Je suis fatigué de cette course” a déclaré Jeff juste après la course. “J’ai vraiment l’impression d’avoir effectué un millier de miles. Cela a été la plus dure journée de ma carrière, surtout pour réaliser un top-5. Cette voiture et ces pneus sur ce circuit, c’était tout bonnement terrible” conclut Jeff Gordon.

Fournisseur de pneumatiques en NASCAR depuis maintenant 54 ans, Goodyear a tenu à réagir notamment aux propos virulent de Tony Stewart.

“J’ai bien entendu les pilotes, mais nous attaquer par médias interposés ne rime à rien. Depuis le mois d’août nous avons décidé d’accentuer le développement des pneus pour les pistes telles qu’Atlanta. Nous avons cependant envoyé une requête à la maison mère afin d’utiliser des pneus différents pour la prochaine course qui sera disputée sur l’Atlanta Motor Speedway” a déclaré Justin Fantozzi, le manager marketing de Goodyear.


Todd Warshaw/Getty Images for NASCAR

Chad Knaus, le chef d’équipe de Jimmie Johnson a une toute autre analyse, et ne rejette pas la faute sur les pneus.

“Vous savez, je pense que tout le monde à tort. Ce ne sont pas les pneus qu’il faut blâmer mais plutôt la voiture, car elle demande trop aux pneus. Vous savez, il n’y a que cinq choses qui tiennent la voiture sur la piste, ce sont les quatre pneumatiques, et l’appui” a déclaré Chad Knaus. “La voiture a aucun appui et Goodyear a construit des pneus, très durs afin de contrer ce manque d’appui. En fait tout le monde critique le manufacturier de pneus, mais ils se trompent totalement, au contraire, Goodyear fait de l’excellent travail” ajoute Chad Knaus.

Pas sûr cependant que les déclarations de Chad Knaus redonnent le sourire dans le camp de Goodyear. Avec cette pluie d’avis défavorable, le manufacturier va devoir travailler dur afin de redresser la barre. Darlington qui est un circuit historiquement connu comme étant très abrasif, et donc difficile pour les pneus sera le prochain grand rendez-vous de Goodyear.

Jim Hunter, le porte-parole de la NASCAR est venu au secours de Goodyear, estimant que le manufacturier américain ne pouvait être fautif, vu que seul Elliott Sadler a abandonné après être parti en tête-à-queue au 262ème passage. De plus le pilote de le Gillett Evernham Motorsports n’a pas été blessé, et personne d’autre n’a été impliqué.

“Il s’agissait seulement de la seconde course sur un ovale d’un mile et demi avec la nouvelle voiture. Goodyear pense avant tout à la sécurité des pilotes. Il n’y a pas de doute non plus, il est vrai que la voiture est plus difficile à conduire. Nous pouvons aussi comprendre la frustration des pilotes après 500 miles éprouvant, mais l’on ne peut pas remettre en cause le travail de Goodyear qui a toujours donné le meilleur pour les différentes séries de la NASCAR” a déclaré Jim Hunter.