Une nouvelle ère a débuté hier pour la monoplace américaine lorsque le peloton de l’IndyCar s’est élancé pour la première course de la saison saison après la réunification des deux séries concurrentes.

Cette première épreuve sur le Homestead-Miami Speedway était très attendue par tous les observateurs afin d’évaluer la compétitivité des écuries en provenance du ChampCar.

C’est sans surprise un vétéran de l’IndyCar, Scott Dixon qui s’est imposé au volant de sa Dallara de la Target Chip Ganassi Racing. Parti depuis la pole position, Dixon a résisté au jeune Marco Andretti lors d’un dernier restart au 197ème tour pour aller chercher la victoire avec 0.5828 seconde d’avance sur la ligne.

Le coéquipier de Dixon, Dan Wheldon, qui s’était imposé sur ce circuit lors des trois dernières années, a terminé à la troisième place après s’être élancé de la 22ème position sur la grille. Helio Castroneves et Ed Carpenter ont complété le Top-5 de cette épreuve.


Jim Haines / Indy Racing League

A noter que Carpenter avait été rétrogadé à la 24ème place sur la grille suite aux inspections des officiels de l’IndyCar après les qualifications.

Tony Kanaan a effectué un très bon début de course mais a sûrement été le pilote le plus déçu de la soirée. Le pilote de la Andretti Green Racing semblait en mesure de s’imposer avant d’être impliqué dans un accident.

En tête avec 2.11136 secondes d’avance sur Dixon, Kanaan n’a pas pu éviter la voiture n°33 de Ernesto Viso en perdition après un contact avec le mur extérieur dans le virage 4 endommageant sa roue avant droite.

Lors du restart, il s’est immédiatement fait dépasser par Dixon et a finalement terminé la course à la huitième place.

Oriol Servia, déjà très habitué aux courses sur ovales avec 27 départs en carrière a terminé 12ème de l’épreuve en étant le meilleur des ‘anciens’ du ChampCar au volant de la n°5 de la KV Racing Technology.

Frank Perera, le pilote français engagé dans la série a terminé à la 14ème place après une course solide.