Beaucoup de pilotes aimeraient être dans la position de Jeff Burton’s (No. 31 Prilosec OTC Chevrolet) avant de prendre le départ des Samsung 500 de dimanche sur le Texas Motor Speedway.

Le Burton version 2008 est loin de celui de 2004 et 2005 qui avait terminé à la 18ème place du championnat alors qu’il était présenté comme un sérieux prétendant au titre.

Les deux dernières saisons ont été plus fructueuses pour le pilote de la Richard Childress Racing qui a terminé septième en 2006 et huitième en 2007. Qualifié pour les playoffs de la Nascar Sprint Cup, Burton s’est imposé une fois lors des deux dernières saisons. A Dover en 2006 et au Texas la saison dernière.

Une nouvelle victoire il y a deux semaines sur le Bristol Motor Speedway et sa troisième place du week-end dernier au Martinsville Speedway lui ont offert une avance de 39 points au championnat sur Kevin Harvick (No. 29 Shell/Pennzoil Chevrolet), son coéquipier de la RCR.

Burton est de plus le seul pilote de l’histoire à s’être imposé à deux reprises au Texas, en avril dernier et lors de la première épreuve sur ce circuit en 1997.

La course de ce week-end sera également la première avec la nouvelle génération de voitures.

« La vitesse dans les virages est l’élément clé pour s’imposer au Texas » a expliqué Burton. « Cette piste est vraiment rapide et c’est parce que les virages permettent de prendre beaucoup de vitesse. Avoir une voiture rapide et une bonne position sur la piste sont les deux choses les plus importantes ici. »