L’Audi R10 TDI a donc remporté sa première victoire de l’année en ALMS, grâce au duo Lucas Luhr / Marco Werner. Ils devancent sur la ligne la Porsche RS Spyder de Timo Bernhard et Romain Dumas qui finit à 0.818 secondes de l’Audi victorieuse. Lucas Luhr a pris l’avantage sur la Porsche lors d’un restart à trois tours de l’arrivée, la petite LMP2 n’ayant rien pu faire face à la puissance de feu de la R10. C’est la première victoire de Lucas Luhr chez Audi.

Ce fut une très bonne course pour nous. Je voudrais remercier toute l’équipe Audi North America qui m’a permis de remporter ma première victoire en LMP1. Cette victoire veut dire beaucoup de choses pour moi. Je suis vraiment heureux. déclarait Lucas Luhr après la course. Son coéquipier est également très content de lui : Nous avons fait une très bonne course. Lucas a fait du très bon boulot, surtout après le dernier restart. Voila l’avantage de piloter un diesel !

Le poleman Warco Werner a dominé le début de course en tenant à distance Timo Bernhard, puis un drapeau jaune a entrainé une salve de ravitaillements au tour 36. Les deux écuries de tête en ont profité pour changer de pilotes lors de ces arrêts aux stands, où Porsche a pris la tête au détriment d’Audi. Finalement Lucas Luhr a repris la tête au tour 63 après un second drapeau jaune, en dépassant la Porsche Penske en bout de ligne droite. Mais le pilote français a repris son bien lorsque les leaders sont arrivés dans le trafic. Finalement l’Audi reprit le commandement lors du dernier restart a trois tours du drapeau à damier, pour ne plus jamais être dépassé.

Emanuelle Pirro et Franck Biela, sur la seconde Aussi, ont connu un rendez-vous beaucoup plus difficile. Ils ont abandonné et terminent 24èmes à 18 tours, suite à un problème technique. Ils avaient pourtant la voiture la plus rapide du plateau, encore plus rapide que celle des leaders, mais la performance ne fait pas tout en endurance, où la fiabilité prime avant tout. Ils finissent malgré tout seconds de la catégorie LMP1.

La voiture était très performante. Malheureusement nous avons pris de mauvais pneus pour les qualifications, ce qui explique pourquoi nous sommes partis en milieu de peloton. Plus tard dans la course nous avons eu un accident et à partir de là c’était le début de la fin. couclut Franck Biela.

David Brabham et Scott Sharp complètent le podium avec l’Acura Highcroft, alors que la seconde Porsche Penske termine quatrième. En GT1, Olivier Beretta et Oliver Gavin remportent leur catégorie juste devant la voiture sœur. En GT2, c’est le trio Dominik Farnbacher / Dirk Muller / Rob Bell qui remporte la catégorie avec leur Ferrari F430GT, devant Johannes van Overbeek et Patrick Pilet sur Porsche 911 RSR.