En remportant les Indy Japan 300 sur le Twin Ring Motegi, Danica Patrick est devenue la première femme à remporter une course de monoplace au plus haut niveau aux Etats-Unis. La pilote de la Andretti Green Racing a mené trois tours – les trois dernières boucles – avant de couper la ligne d’arrivée avec 5,8594 sec d’avance sur son dauphin Helio Castroneves.

Grâce à sa deuxième place, Helio Castroneves consolide sa place de leader du classement général. Son avance passe de dix à douze longueurs sur Scott Dixon. Grâce à sa victoire Danica Patrick remonte à la troisième place du classement à quatorze unités du Brésilien.

Seul les sept premiers de l’épreuve ont bouclé les deux cents tours prévus et treize des dix-huit concurrents engagés ont vu le drapeau à damier.

Les cinq pilotes ayant abandonnés sont Marco Andretti, Marty Roth, Vitor Meira, A.J. Foyt IV et Roger Yasukawa. Au final, quatre drapeaux jaunes auront ralenti l’épreuve (pour un total de 28 tours sous neutralisation.).

Helio Castroneves a bouclé le meilleur tour en course. Au douzième passage il a signé un temps de 27,6476 sec soit un tour à la vitesse moyenne de 197,920 mph.

Durant la course il y a eu cinq changements de leaders, pour quatre pilotes ayant pointé en tête. Scott Dixon a mené à deux reprises pour un total de 101 tours, il empoche donc les trois points de bonus. Helio Castroneves s’est également porté en tête à deux reprises pour un total de 94 tours menés. Danica Patrick a donc mené trois tours, et c’est Dan Wheldon qui a effectué les deux dernières boucles restantes en tête.

Trois pilotes ont effectué la meilleure remontée en course. Danica Patrick, Ryan Briscoe et Townsend Bell – respectivement première, neuvième et dixième à l’arrivée – ont chacun gagné six positions. Mais c’est Danica Patrick qui remporte la prime, puisqu’elle est la mieux classée des trois.