Cette course si spéciale était attendue par beaucoup de fans, puisqu’il s’agissait de la dernière épreuve de l’histoire du Champ Car. Disputée sur le célèbre circuit urbain de Long Beach cette course aura sacré l’Australien Will Power, auteur d’un cavalier seul.

Le pilote du Team Australia aura dominé la course de la tête et des épaules, et s’est imposé dimanche avec 5,094 secondes d’avances sur le Français Franck Montagny. Seul bémols pour Power, il a laissé échappé le meilleur tour et il a mené l’intégralité de la course moins deux tours.

Parti quatrième, Will Power prenait la tête dès le premier virage, pour ne l’abandonner à E.J. Viso qu’au trente-et-unième passage sur la ligne suite à son premier ravitaillement. Le tour suivant était mené par Roberto Moreno, avant que Will Power ne reprenne son bien pour les 51 derniers tours.

Trois drapeaux jaunes ont ralenti cette course. Une première neutralisation est intervenue peu de temps après le départ Servia et Figge avaient calé sur la grille de départ. Sorti dans le virage 1 au sixième tour, Mario Moraes forçait les officiels à sortir le drapeau jaune pour quatre tours. Puis c’est le Français Nelson Philippe qui calait dans le virage 11 au 31ème passage obligeant la voiture de sécurité à revenir en piste jusqu’au 33ème tour.

Au tour 68, c’est Antonio Pizzonia qui a signé le meilleur temps en 1 min 08,252 sec, soit un tour à la vitesse moyenne de 103,804 mph. Pour comparaison Justin Wilson avait signé la pole en 1 min 06,902 sec soit 105,898 mph.

Vingt pilotes étaient engagés et douze ont terminés dans le tour, Bruno Junqueira étant le dernier d’entre eux. Quatre pilotes ont dû renoncer : Mario Moraes sur sortie de piste, Justin Wilson, Juho Annala et Roberto Moreno suite à un problème mécanique.