Après huit courses, le classement général commence à être bien agencé. En tête de ce classement, nous retrouvons le pilote de la Richard Childress Racing Jeff Burton, vainqueur à Bristol et fort de six top-10 cette saison. La régularité est le point fort de Burton, qui n’a quasiment connu aucun gros problème depuis Daytona et qui se retrouve donc en tête du général.La seconde place, est occupée par le grand animateur du début de saison, à savoir Kyle Busch qui pointe déjà à 80 points du pilote RCR. Toutefois, le vainqueur de la course d’Atlanta possède le second meilleur rating cette année (derrière Carl Edwards), c’est lui qui a la meilleure position moyenne en piste et qui a mené le plus grand nombre de miles.

Derrière ce duo, nous retrouvons Dale Earnhardt Jr. et son coéquipier Jimmie Johnson. Six top-10 pour Junior en 2008, trois top-5 lors des trois dernières courses pour le champion 2006 et 2007, la Hendrick Motorsports n’écrasera pas la concurrence comme l’année dernière mais ne sera pas non plus à ranger dans les outsiders. Le top-8 est clôt par les deux autres pilotes Gibbs (Hamlin devant Stewart) et Clint Bowyer, ce qui signifie de la Joe Gibbs Racing et la Richard Childress Racing ont leurs trois pilotes respectifs dans le top-8 du championnat.

Carl Edwards est neuvième malgré ses trois victoires, à 174 points de Jeff Burton. La faute à sa pénalité de 100 points survenue après Las Vegas, mais également à son abandon à Atlanta. Derrière lui, on retrouve trois pilotes qui n’ont pas participé aux playoffs en 2007, à savoir Greg Biffle, Kasey Kahne et Ryan Newman. Si Greg Biffle demeure solide à ce stade de la saison, Kahne et Newman semblent plus en difficulté pour maintenir leur position respective.

Après cette douzième place tant convoitée, on retrouve les quatre chasers 2007 qui ne sont pour l’instant pas dans les playoffs. Dans l’ordre Jeff Gordon, Martin Truex Jr., Matt Kenseth et Kurt Busch. Pour Truex, cette position s’explique par ses performances honnêtes mais sans plus qui l’empêchent de progresser dans la hiérarchie. Pour Kurt Busch, un manque flagrant de résultats et pas mal de pépins en course l’ont conduit à cette position au classement général.

Jeff Gordon, quant à lui, a déjà trois abandons à son actif cette année (Daytona, Las Vegas et Texas) et semble se battre avec sa voiture, mais il devrait rentrer dans le top-12 très prochainement. Matt Kenseth semble lui aussi en difficulté depuis le départ de Robbie Reiser, son ancien crew chief. Kenseth réalise quelques mauvaises performances auxquelles il ne nous avait pas habitué (36ème à Daytona, 30ème à Bristol et 38ème à Phoenix) et ne semble pas aussi à son aise que ces dernières années. Mais s’il parvient à se reprendre, il pourra sans doute réintégrer les playoffs puisqu’il n’est qu’à 46 points de la douzième place.

Après les seize premiers, on peut relever quelques bonnes surprises comme Brian Vickers (19ème), David Gilliland (21ème et toujours sans sponsors) ou Paul Menard (22ème). Au rayon déceptions, signalons Casey Mears et Jamie Mcmurray (respectivement 25 et 26ème) qui semblent très loin de leurs objectifs ainsi que Reed Sorenson (31ème) à qui l’on prédisait une excellente saison. Sans parler des ex pilotes de monoplace qui n’arrivent pas à décoller des alentours de la 35ème place du classement général, même si Sam Hornish Jr. semble un peu mieux placé que Dario Franchitti et Patrick Carpentier.