Michael Waltrip s’est toujours bien comporté sur les superspeedways. Pour preuve sa victoire lors des Daytona 500 de 2001, puis ses trois top-10 obtenu en 2003 avec la Dale Earnhardt Incorporated, et enfin une troisième place en 2005.

Malheureusement depuis cette période, Waltrip a connu de grosses difficultés depuis son passage chez Dodge en 2006 puis l’année dernière lors de sa première année à la tête de sa propre écurie. Mais cette année, Toyota a beaucoup progressé et la Michael Waltrip Racing, même si elle n’est pas encore au niveau de la Joe Gibbs Racing a bénéficié d’un regain de performance comme l’a démontré la pole de Waltrip à Daytona.

Voici les déclarations de Waltrip avant le course de Talladega :
« Ce que j’aime à propos de Talladega, et particulièrement aujourd’hui, c’est que vous utilisez toute la piste. Vous allez voir une course à quatre ou cinq de front. Ce n’est pas impossible. Je pense que Talladega est ce qui se rapproche le plus d’un jeu vidéo. C’est en gros ce que vous faîtes. Vous êtes assis là, et bougez à peine le volant. C’est ce que vous faîtes dans un jeu vidéo, et c’est ce que vous faîtes à Talladega.« 

Une particularité qui rend cette piste à part, est le fait que la nouvelle voiture rend la course plus attrayante d’après le pilote de la Toyota Camry numéro #55. Il ajoute que le pilote qui a le plus de tripes est généralement celui qui soulève le trophée du vainqueur au terme des 500 miles (ou des 499 lors des Aaron’s)

Alors Waltrip de retour dans le top-5 ce week-end ? Une éventualité pas impossible si son matériel se montre à la hauteur de ses espérences et de son expérience sur ce type de tracés.