Vendredi les équipes engagées pour les 92ème 500 Miles d’Indianapolis n’ont pas chômé. Après que les séances du mercredi et jeudi aient été annulées pour cause de pluie, les pilotes avaient pour mission de rouler le plus possible afin d’engranger de précieuses informations sur la piste et leur voiture. Mais une nouvelle fois, la pluie est venue s’en mêler et la séance a dû être écourtée.

A l’issue de la séance, Scott Dixon avait enregistré le meilleur chrono avec une vitesse moyenne de 226.968mph. Il devance le pilote Andretti-Green Marco Andretti qui a signé son meilleur tour à la vitesse de 226.710mph. Tony Kanaan est troisième, et devance Ryan Briscoe, le rookie Hideki Mutoh qui montre de réelles capacités depuis le début des essais, Dan Wheldon, Vitor Meira, Danica Patrick, Tomas Scheckter et Ryan Hunter-Reay.

Voici les réactions de Scott Dixon à propos des qualifications qui se tiendront dans la journée :
« Cette année, ça va être un joli bazar. 20 ou peut-être 22 voitures vont se battre pour les onze premières places (…). Ca pourrait être une journée difficile pour tout le monde.« 

Marco Andretti quant à lui se montre très confiant dans les performances de sa voiture :
« La voiture a vraiment montré être régulière, constante depuis le début, ce qui est définitivement un signe positif. Nous travaillons juste sur ce que tout le monde travaille, à savoir enlever de l’appui et toujours essayer de garder l’équilibre sur la voiture.« 

Buddy Rice nous a expliqué ce qu’il fallait pour remporter la pole à Indianapolis :
« Si ce n’est pas effrayant, c’est que vous n’allez pas assez vite.« . Un propos qui n’a pas besoin d’explications et qui rappelle la célèbre phrase de Mario Andretti :
« Si tout est sous contrôle, c’est que vous n’êtes pas assez rapide.« 

Les pilotes sont maintenant tournés vers cet après-midi où les onze premières places seront déterminées.

Durant ces essais, deux pilotes sont allées percuter le mur. Les rookie Alex Llyold et Mario Dominguez. Le pilote de l’Ile de Man a dû être emmené vers l’hôpital après un violent impact contre le mur du virage 1, pour subir une série d’examens, qui n’ont heureusement révélé aucune blessure. En ce qui concerne le Mexicain, il est parti en tête-à-queue en sortant des stands.

Dans les stands justement, Danica Patrick a connu un accident et est allée percuter l’un des mécaniciens de l’écurie Dale Coyne Racing, Charles Buckman. D’après le docteur Mike Ollinger, le directeur des opérations médicales de l’Indy Racing League, le mécanicien souffre de lacérations au visage et au cuir chevelu.

Voici les faits racontés par le principal intéressé :
« Tout ce dont je me souviens et que je discutait avec quelqu’un de l’équipe de Marco Andretti et ensuite tout est blanc. Je suis OK et j’espère être de retour au travail dans un jour ou deux.« 

Danica Patrick a déclaré qu’elle adressait toutes ses pensées et prières envers Charles Buckman et sa famille et qu’heureusement il pourra retourner travailler. En revanche elle n’acceptera plus d’autres questions sur l’incident.