Jamais depuis 1995 et la dernière année de l’IndyCar avant la scission, l’Indianapolis Motor Speedway n’avait accueilli autant de spectateurs pour les qualifications. Preuve s’il en faut que cette saison marque bien le retour aux avants-postes de le monoplace aux Etats-Unis dans le coeur des fans. Pendant 6 heures, de 12H à 18H, les pilotes avaient la piste à leur disposition pour finaliser les derniers réglages de leur voitures et prendre part à leurs trois tentatives de qualifications.

Dans ce long exercice, c’est le pilote de l’écurie Chip Ganassi Racing, Scott Dixon qui s’est illustré en décrochant la pole position avec une moyenne sur quatre tours de 226,366mph. Il devance son coéquipier Dan Wheldon qui a signé son dernier chrono à seulement 19 minutes de la fin pour finalement décrocher la deuxième position à la vitesse de 226,110mph. Ryan Briscoe un moment en pole provisoire termine finalement la séance à la troisième place avec une vitesse de 226,080mph, mais peut se réjouir d’être sur la première ligne.

Ce doublé en qualification a de quoi rendre heureux le propriétaire de l’écurie Ganassi. Voici sa réaction à la suite de la séance :
« Lors de jours comme celui-ci, c’est un réel hommage à l’équipe. C’est le dur travail que personne ne voit pendant Octobre, Novembre et Décembre. Il y a beaucoup de remise en question dans les équipes lors de l’inter-saison.« 

« Je ne peux pas vous dire combien les gars ont travaillé dur pendant l’inter-saison et c’est le résultat de ce travail. Les heures et les heures d’essais, à faire un programme et avoir le courage de rester fidèle à ce programme. Mince, je suis content que ce soit fini aujourd’hui. On a joué au poker ici pendant de nombreuses années et quelques fois vous bluffez mais aujourd’hui nous avions la main et tous les as.« 

Derrière les deux pilotes Ganassi et la première Penske, nous retrouvons en deuxième ligne le Brézilien et double vainqueur en 2001 et 2002 Helio Castroneves (225,733mph), Danica Patrick (225,197mph) et son coéquipier Tony Kanaan (224,794mph).

La troisième ligne est composée de Marco Andretti (224,417 mph), Vitor Meira (224,346mph) et du rookie Hideki Mutoh qui confirme une nouvelle fois qu’il sera un outsider à ne pas oublier (223,887mph).

Enfin les deux premières positions de la quatrième ligne sont occupées par Ed Carpenter (223,835mph) et par le Sud-Africain Tomas Scheckter qui a réussi à se qualifier d’office pour sa deuxième course seulement de la saison (223,496mph).

Alors que cette année voyait l’arrivée d’une évolution des qualifications permettant aux pilotes de bénéficier de trois tentatives par jour, la majorité des top-teams n’ont utilisé qu’une tentative et se sont contenter de leur performance initiale. Sans doute par crainte de détruire une voiture en cherchant à améliorer sa performance.

Enfin six pilotes se sont fait bumper lors de cette séance de qualifications :

  • Graham Rahal : 223,355mph
  • Davey Hamilton : 223,287mph
  • Ryan Hunter-Reay : 223,102mph
  • Oriol Servia : 222,604mph
  • Will Power : 222,500mph
  • Mario Moraes : 219,957mph

Pour le pilote Newman/Haas/Lanigan Racing, sa déception est grande puisque il fleurtait avec la onzième position et se tenait prêt pour un dernier essai mais son équipe ne lui a pas apporter de pneus neufs. Erreur plutôt inhabituelle de la part de cette écurie. Ci-dessous la réaction de Graham Rahal :
« Ca me rend fou parce que je sens vraiment que nous pouvions y parvenir. Je suis frustré car nous avions une bonne voiture et la vitesse pour le faire. C’est comme si tirer une balle dans le pied.« 

Prochaine étape des qualifications dimanche avec la séance qui déterminera les places 12 à 22.