Le quadruple champion de la Nascar Sprint Cup Series, Jeff Gordon, a signé son quatrième top-5 de la saison en terminant troisième à Darlington. Ce résultat lui permet de revenir dans le top-10 du classement général, pour la deuxième fois de la saison. Il avait en effet pointé à la neuvième place après avoir terminé second à Martinsville avant de replonger à la quatorzième place après la course du Texas. A Fort Worth, il avait égalé le pire résultat de sa carrière en se classant … dernier !

Sept fois vainqueur à Darlington, Gordon a trouvé difficile la course sur la nouvelle surface du Darlington Raceway, mais cela n’a pas été la course la plus difficile qu’il ait vécu sur cet ovale de 1,366 mile. Il a mené 24 des 367 tours, mais il n’avait pas les ressources pour battre son ancien coéquipier, Kyle Busch, qui en a mené 169 et qui a remporté la course devant l’autre homme fort de ce début de saison, Carl Edwards.

Avec le jeune pilote de la Toyota Camry #18, le pilote de la Ford Fusion #99 est le seul pilote à avoir plus d’une victoire cette saison (ils ont chacun trois succès). L’an passé, c’était Gordon et son coéquipier Jimmie Johnson qui étaient dans la même situation. Leur équipe, Hendrick Motorsports, avait même remporté 18 des 36 courses comptant pour le championnat.

« Vous savez, vous devez juste travailler dur. L’an passé, nous étions imbattables. Nous avions travailler dur pour y parvenir. D’autres équipes ont beaucoup travaillé pour nous rattraper et elles nous ont dépassé. Cela montre à quel point ce sport est difficile et compétitif, » a déclaré Gordon.