La grille de départ des 92èmes Indianapolis 500 continue de prendre forme avec la dernière séance de qualification avant le fameux Bump Day, dimanche.

Lors de cette séance, les pilotes avaient pour but de boucler leurs 4 tours sous la pression de ne pas finir dans le mur ou de ne pas subir un ennui mécanique. En effet leur dernière chance étant lors du Bump Day.

A ce petit jeu, c’est Sarah Fisher dans sa Dallara numéro #67 qui a décroché la 22ème position sur la grille avec une vitesse moyenne de 222.246mph. Ce temps est une petite performance pour la pilote native de l’Ohio puisqu’elle débute ici sa saison dans des circonstances difficiles, sans sponsor. A noter que la Sarah Fisher Racing n’engage qu’une seule voiture et n’a donc pas le droit à l’erreur pendant les séances d’essais sous peine de ne pas pouvoir prendre le départ en cas de dégâts trop importants. A noter que cette qualification portera son nombre de départs aux 500 Miles à sept.

Elle a devancé sur la huitième ligne l’Australien Will Power qui continue son apprentissage des ovales avec une moyenne de 221.136mph. A ses côtés il retrouvera Jeff Simmons qui a bouclé ses tours de qualifications à la vitesse moyenne de 221.103mph.

La neuvième ligne est composée de l’Espagnol Oriol Servia (220.767mph), EJ Viso (220.356) et de la Vénézuélienne Milka Duno (220.305mph).

La dixième ligne voit Mario Moraes (219.716mph occuper la 28ème position. Il devance les coéquipiers de l’écurie Conquest Racing Enrique Bernoldi (219.422mph) et Jaime Camara (219.345mph) qui ont eu des difficultés à trouver la vitesse nécessaire pour se qualifier.

Enfin la onzième et dernière ligne est composée pour le moment de Roger Yasukawa avec une moyenne de 218.010mph. Il précède le revenant Buddy Lazier (217.939mph) qui est très déçu de sa prestation, lui qui a remporté l’épreuve en 1996 sur un châssis Reynard propulsé par un moteur Ford. Enfin la 33ème et dernière place est occupée par Marty Roth qui a bouclé ses quatre tours à 215.506mph de moyenne.

Prochaine et dernière étape des qualifications, le Bump Day dimanche qui déterminera la composition finale de grille de départ des 500 Miles d’Indianapolis qui se dérouleront le week-end prochain.