Plus tôt dans la soirée, Kahne n’avait pas réussi à terminer dans le Top-2 du Showdown et n’avait donc plus aucun espoir de se qualifier pour la All-Star Race. Mais sa popularité lui a offert une grosse majorité des votes du public et il a ainsi décroché son ticket pour la course à 1 million de dollars.

Il n’en fallait pas plus à Kahne qui n’a pas manqué l’occasion. Il a parfaitement géré les quatre segments de 25 tours et a pris la tête devant Denny Hamlin au 84ème tour en profitant d’un problème moteur sur la Toyota n°11. A noter que le même problème était survenu au coéquipier d’Hamlin, Kyle Busch, en début d’épreuve.

Le double champion en titre de la NASCAR Sprint Cup, Jimmie Johnson avait pris la tête après le dernier passage obligatoire par les stands à 25 tours de l’arrivée. Hamlin avait ensuite rapidement repris l’avantage tout comme Kahne et Greg Biffle qui ont pointé aux avant postes durant toute la soirée.


© Kevin C. Cox/Getty Images

Sous le drapeau à damier, Kahne a devancé Biffle, Matt Kenseth, Johnson et Tony Stewart. Stewart s’était finalement élancé de l’arrière du peloton suite à un changement de moteur durant les essais.

Le vainqueur des Daytona 500, Ryan Newman a terminé sixième juste devant son coéquipier rookie Sam Hornish, Jr., qui avait décroché son billet pour la NASCAR Sprint All-Star Race en terminant deuxième de la course de qualification quelques heures plus tôt. Le Showdown avait été remporté par le surprenant AJ Allmindinger qui ne s’était pas gêné pour envoyer dans le mur l’auteur de la pole position du Showdown Elliott Salder.

Hornish Jr. a coupé la ligne devant Dale Earnhardt, Jr., qui n’a pû faire mieux que huitième en raison d’un problème de grip lors du dernier segment de course.


© John Harrelson/Getty Images for NASCAR

Derrière Earnhardt on retrouve le vétéran Mark Martin et Carl Edwards.

Parti depuis la pole position, Busch avait très rapidement fait le trou en sa Toyota n°18 et le reste du peloton. Il a d’ailleurs mené tous les tours du premier segment. A la fin de celui-ci, Biffle pointait déjà à plus de deux secondes du leader avec Kurt Busch, Newman, Earnhardt Jr. et Jeff Gordon derrière lui.

Busch continuait a mener la course dans le deuxième segment, mais un problème moteur l’a forcé à ralentir laissant Edwards prendre les commandes au 39ème tour.

A 50ème tour, les équipes ont eu le droit de travailler sur les voitures pendant 10 minutes. A cet instant, Edwards mène devant Earnhardt, Kenseth, Newman, Biffle, Kyle Busch, Martin, Kahne Johnson.


© Rusty Jarrett/Getty Images for NASCAR

Les mécaniciens de Busch ont alors tenté de changer la pièce défectueuse dans son moteur mais sans succès et le leader du classement de la NASCAR Sprint Cup a dû abandonner.

Dans le dernier tour du troisième segment, Earnhardt a pris l’avantage sur Edwards déclenchant une ovation de la « Junior Nation’ dans les tribunes.

Kenseth, très rapide dans cette partie de la course a lui aussi dépassé Edwards avant d’aller chercher Earnhardt au tour 64.

Après 75 des 100 tours et avant l’entame du dernier segment, Biffle menait devant Earnhardt, Kenseth, Newman, Martin, Kurt Busch, Kahne, Edwards, Johnson et Hamlin.