Après des essais dominés par les LMP2, la course prend dès le départ une autre physionomie. Gil de Ferran est contraint de partir de l’arrière du peloton et Timo Bernhard manque complètement son envol. Ce sont donc trois LMP1 qui mènent à la fin du premier tour, la surprenante Lola Interacing se permettant de devancer les deux Audi.

Le premier drapeau jaune tombe très rapidement, quand Sascha Maassen (Porsche) fait un détour par le bac à gravier. Plus de peur que de mal pour le pilote allemand, qui en profite pour passer par les stands tout comme les deux Audi.

Au restart, Timo Bernhard se fait surprendre par Luis Diaz, juste avant un second drapeau jaune pour un accrochage entre Scott Sharp et Christian Fittipaldi. L’Acura Highcroft reste sur le carreau. Elle reprendra cependant la piste en fin de course dans l’espoir de grapiller quelques points.

Timo Bernhard profite de cette neutralisation pour ravitailler.

L‘heure suivante est limpide et processionnelle. Luis Diaz mène devant l’Audi de Werner et l’Acura de Gil de Ferran. A mi-course, tout le monde ravitaille, sauf Timo Bernhard qui reste en piste le plus longtemps possible. Il s’arrêtera à une heure de l’arrivée, pour un ravitaillement qui s’avèrera être le dernier pour la Penske n°7.

Romain Dumas reprend la piste sur la 7 et restera imperturbable jusqu’à l’arrivée, respectant un tableau de marche certes plus lent que ces poursuivants, mais en sachant que contrairement à ceux-ci, il n’aura pas besoin de s’arrêter à nouveau.

Romain se laisse ainsi dépasser par Simon Pagenaud, très en verve lors de son relais pour la jeune équipe De Ferran Motorsport. La Porsche du Team Penske reprendra la tête lorsque l’Acura ravitaillera quelques tours plus tard.

Elle ne la quittera pas jusqu’à l’arrivée. La seule réplique aurait pu venir des Audi, mais celles-ci sortiront de la piste à quelques minutes d’intervalle en fin de course. La n°2 de Lucas Luhr pourra repartir et remporter le classement LMP1, mais la n°1 d’Emanuele Pirro ne pourra continuer. Les soucis d’Audi permettront à la Porsche n°6 de Maassen/Long de prendre la seconde place et d’offrir ainsi un beau doublé à Roger Penske.

Les derniers tours seront animés par Simon Pagenaud, décidément impressionnant pour ces débuts en ALMS. Le jeune Français est reparti à plus de 30 secondes de la Porsche conduite par Long après un ravitaillement trop long.

Il réussira à réduire cet écart à moins de dix secondes en quelques tours, menant un rythme endiablé et se jouant du trafic comme s’il avait fait ça toute sa vie. Il lui manquera quelques tours pour arracher la seconde place, mais ramènera néanmoins le record du tour et un premier podium pour le De Ferran Motorsport.

Reste que le team de Gil de Ferran a fait très forte impression pour sa première course en ALMS. Le patron n’a pas perdu son coup de volant et Pagenaud confirme tout le bien qu’on pensait de lui. Il restera à travailler la stratégie et à être plus efficace lors des ravitaillements, mais la jeune équipe a infligé une vraie punition aux autres teams Acura, dont aucun n’a semblé à la hauteur hier à Salt Lake City.

C’est bien de la paire Pagenaud/de Ferran que la menace viendra à l’avenir pour l’équipe Penske.

En GT1, troisième victoire de la saison pour Johnny O’Connell et Jan Magnussen (Porsche) et succès en GT2 pour la Porsche Flying Lizard de Jörg Bergmeister et de Wolf Henzler.

Le championnat American Le Mans Series va faire maintenant une longue pause, puisque la prochain manche aura lieu à Lime Rock le 12 juillet.