Dimanche 25 mai, quatre anciens vainqueurs seront au départ. Buddy Lazier (1996), Helio Castroneves (2000 et 2001), Buddy Rice (2004) et Dan Wheldon (2005). C’est lors de l’édition 1992 qu’il y avait le plus d’anciens vainqueurs avec dix. Hormis en 1911 pour l’édition inaugurale, c’est en 1912 qu’il y’a eu le moins de vainqueur au départ avec zéro.

Dan Wheldon a mené 204 tours à Indianapolis, c’est plus que tous les autres pilotes qualifiés pour cette épreuve. Tony Kanaan est le seul autre pilote qualifié à avoir mené plus de 200 tours avec 202 boucles passées en tête.

En additionnant les départs de tous les pilotes à Indianapolis, on arrive à 104 courses. L’an dernier ce nombre atteignait 160. Le record est de 260 en 1987 et en 1992.

Le vétéran de la course sera Marty Roth, 49 ans, alors que le benjamin de l’épreuve n’est autre que Graham Rahal, 19 ans, plus jeune vainqueur de l’histoire de la série en début d’année.

Marty Roth est le dernier qualifié avec un temps à 5,3748 secondes du poleman Scott Dixon. Il s’agit du dixième plus petit écart de l’histoire. C’est en 2001 qu’il y a eu la grille la plus serrée puisque le poleman et le trente-troisième et dernier qualifié n’étaient séparées que de 3,2422 secondes. Pour rappel c’est le temps sur quatre tours lancé qui est comptabilisé.



Victoire historique pour Marco Andretti en 2008 ?

© Jim Haines / Indy Racing League

Troy Ruttman est devenu en 1952 le plus jeune vainqueur des 500 miles d’Indianapolis en s’élançant depuis la septième. Cette année c’est Marco Andretti qui partira septième. Le petit-fils du vainqueur de l’édition 1969 n’est âgé que de 21 ans.

Buddy Lazier s’est qualifié pour son seizième Indianapolis 500. C’est la première fois de sa carrière qu’il s’élancera de la dernière ligne. Jusqu’alors sa plus mauvaise qualification était une 28ème place en 2004.

Onze rookies seront au départ dimanche sur l’Indianapolis Motor Speedway. En 1997 ils étaient treize. Cette année les débutant sur l’ovale de l’Indiana sont Hideki Mutoh, Graham Rahal, Justin Wilson, Alex Lloyd, Ryan Hunter-Reay, Will Power, Oriol Servia, E.J. Viso, Mario Moraes, Enrique Bernoldi et Jaime Camara. Le rookie le plus rapide des qualifs est Hideki Mutoh en 223,887 mph.

En plus des onze débutants, deux pilotes n’ont pas pris le départ de la dernière édition des 500 miles il s’agit de Townsend Bell et Bruno Junqueira.

Neuf pilotes sont passés par l’Indy Pro Series : Marco Andretti, Jaime Camara, Ed Carpenter, A.J. Foyt IV, Alex Lloyd, Hideki Mutoh, Graham Rahal, Marty Roth et Jeff Simmons.

Treize pilotes se sont imposés pour leur troisième participation à Indy et treize autre s’y sont imposés lors de leur quatrième départ. Parmi les pilotes les plus en vus ce mois-ci, Marco Andretti va prendre son troisième départ, Danica Patrick son quatrième.



Tomas Scheckter : l’homme de la septième ligne.

© Jim Haines / Indy Racing League

Tomas Scheckter va prendre son septième départ à Indianapolis et comme toujours depuis ses débuts à Indy il s’élancera depuis la septième ligne. Cette année ce sera depuis la onzième position.

Townsend Bell a réussi sa meilleure qualification dans l’Indiana puisqu’il s’élancera douzième. Son meilleur résultat jusque là était une seizième place en 2006 lors de son premier et unique départ.

Quatorzième sur la grille c’est le meilleur résultat pour le Britannique Darren Manning. Avant cela, son meilleur effort en qualification était une quinzième place en 2004 puis en 2007.

Davey Hamilton s’est qualifié 18ème, il s’agit de son meilleur classement depuis sa onzième place obtenue en 1999. Lors de ses trois dernières tentatives (2007, 2001 et 2000) Hamilton s’était classé 20ème, 26ème et 28ème.

Milka Duno est qualifiée vingt-septième soit deux rangs de mieux que l’année dernière lors de son année de rookie.