Les 600 miles font partie du championnat depuis 1960. La course s’est longtemps appelée The World 600, mais elle est maintenant connue sous celui des Coca-Cola 600 et est devenu l’un des rendez-vous incontournable de la saison de NASCAR Sprint Cup.

C’est une course où des carrières ont débuté et ou d’autres ont été faites. Un nombre notable de pilotes ont fait leurs débuts officiels en NASCAR Sprint Cup lors de cette épreuve comme par exemple Dale Earnhardt et Dale Earnhardt Jr.. D’autres ont remporté à Charlotte leur première victoire avant de devenir champion comme David Pearson, Bobby Labonte, Jeff Gordon et Matt Kenseth.

1961: Pearson décroche sa première victoire
David Pearson, meilleur rookie de la saison 1960 n’avait pas réussi à trouver de volant pour la saison de 1961. Cette année là, le fabricant Ray Fox avait une puissante Pontiac préparée pour l’épreuve des 600 miles sur le circuit de Charlotte.

Le pilote régulier de Fox, Darel Dieringer ne pouvait malheureusement pas prendre le départ de la course à cause d’un conflit avec une société de pneumatique avec laquelle il était sous contrat. Fox avait donc besoin d’un pilote immédiatement.

Joe Littlejohn, un promoteur de l’époque a entendu parler du problème de Fox et a tout de suite pensé à Pearson, qui s’occupait pour passer le temps. Fox a proposé à Pearson une séance d’essais et a été impressionné par son style. Pearson a réussi à se qualifier en troisième position sur 55 et la Pontiac a pris la tête de la course dès le deuxième tour avant de dominer l’épreuve.

Pearson a mené 226 des 400 tours avant de s’imposer avec deux tours d’avance. Pour l’histoire, la Pontiac de Pearson a explosé un pneumatique à un tour de l’arrivée, mais il a décidé de continuer, franchissant la ligne dans une gerbe d’étincelle pour décrocher la première de ses 105 victoires en carrière.