Présenté comme un futur espoir de la discipline après des débuts fracassants en 2002, Jamie McMurray tarde à confirmer. Vainqueur d’une course sur le Lowe’s Motor Speedway dès son troisième départ en carrière, alors qu’il remplaçait Sterling Marlin blessé, McMurray s’est tout de suite fait remarquer, malheureusement pour lui il tarde à confirmer.

Arrivé au sein de la Roush Fenway Racing en début d’année 2006, McMurray a rencontré nombre de difficultés pour s’adapter à sa Ford. Pour l’ancien pilote de la Chip Ganassi Racing, sa première saison au volant de la n°26 était une année d’adaptation.

Début 2007 les attentes étaient plus importantes et Jamie McMurray souhaitait se qualifier pour les playoffs, mais il fallait attendre la mi-saison pour voir McMurray enfin remporter une course. Sa première chez Roush et sa seconde – seulement – en carrière. C’était début juillet sur le Daytona International Speedway dans un finish qui restera dans les annales.



Pepsi 400 2007 : Victoire à l’arrachée pour McMurray

© Ford Racing / Autostock

Finalement McMurray terminera la saison à la dix-septième place avec un total de neuf top-10. Autant dire qu’il était loin d’atteindre les objectifs fixés par Jack Roush en début d’année. Cependant certains évènements comme sa victoire à Daytona laissé présager une amélioration pour la saison 2008.

Durant l’intersaison, McMurray (31 ans) n’a pas fait que parler de ses intentions pour cette nouvelle saison. Il s’est préparé très rigoureusement tant sur le plan mental que sur le plan physique. Mais ses cinq premières courses de la saison sont catastrophiques et au soir de Bristol il pointe au-delà de la trente-cinquième place. Il devra donc se qualifier au temps à Martinsville.

Pour la sixième épreuve de la saison, Jamie ne rate pas ses qualifications puisqu’il signe le cinquième temps. Il passe toute la course dans le groupe des leaders avant de se classer huitième, ce qui représente son meilleur résultat de l’année et surtout son premier top-10 en 2008.



Goody’s Cool Orange 500 2008 : Première course satisfaisante de l’année pour le pilote Roush.

© Ford Racing / Autostock

Depuis cette sixième manche, le pilote de la Ford Fusion n°26 n’a pas signé de coups d’éclats, mais il est cependant remonté à la vingt-troisième place à 234 points d’une possible place dans le Chase.

“Nous avons eu cinq courses où nous avons rencontré des problèmes avec notre voiture” déclare McMurray. “Mais à Las Vegas je suis parti en tête-à-queue afin d’éviter un accident. J’ai glissé jusque dans l’infield, cela n’a pas endommagé la carrosserie mais j’ai cassé un cylindre. J’ai donc fait le reste de la course sur 7 cylindres ce qui est assez handicapant sur un ovale de ce genre. Ce jour là la voiture était vraiment rapide et c’est dommage de ne pas avoir eu de chance” ajoute Jamie.

McMurray espère maintenant que sa Ford sera plus compétitive lors des prochaines courses, d’autant que la NASCAR arrive sur certains ovales qu’il apprécie grandement.

“Avec les courses routières qui se profilent ainsi que certains circuits que j’aime particulièrement, cela pourrait être un bel été surtout si certains des pilotes qui me précèdent venaient à rencontrer des problèmes” concède McMurray.

La course de dimanche qui se tiendra sur le Lowe’s Motor Speedway sera donc le premier test pour le pilote Roush qui n’a pas fait un grand All-Star. Bien qu’il ait bouclé les cent tours, il n’a pu faire mieux que dix-neuvième. Mais ce week-end les Coca-Cola 600 seront la plus longue course de la saison.

“Nous avons manqué plusieurs choses qui nous ont fait perdre des positions lors du All-Star. Nous avions certainement une voiture capable de finir dans le top-10, mais cette course est maintenant derrière nous et nous allons aller de l’avant afin de faire beaucoup mieux ce week-end” avoue Larry Carter le chef d’équipe de McMurray.