Sur le fil depuis le début de la saison, Sam Hornish Jr. est finalement sorti du top-35 après la course de Darlington où il n’a fini que 38ème. Il a été dépassé par Dave Blaney qui a réalisé une très belle neuvième place lors des Dodge Challenger 500. Le pilote de la Penske Racing devra donc se qualifier au temps pour le Coca-Cola 600 qui se déroulera dimanche soir.

Pour Sam Hornish, cette épreuve de 600 miles est un véritable défi car même s’il a été très performant le week-end dernier, l’ambiance était très différente. Lors du All-Star, Hornish n’avait rien a perdre et après avoir réussi à se qualifier lors du Showdown, le reste était tout simplement du bonus et le vainqueur des 500 miles d’Indianapolis en 2006 avait l’air de se sentir très à l’aise.

Mais ce week-end, il devra se qualifier au temps et même si le pilote Penske à déjà prouvé qu’il avait du potentiel, le moindre petit soucis en qualification pourrait le renvoyer à la maison. Avec 48 engagés pour cette course, cinq pilotes resteront sur le carreau et Hornish n’a pas intérêt à être de ceux là sous peine de connaître un milieu de saison très difficile. De plus, cette course est la seule de 600 miles et le principal problème du triple champion IndyCar sera de rester sur l’ovale. Il est en effet rare de ne pas voir une course sans un petit accrochage ou un tête à queue de Sam Hornish Jr. et c’est bien cela qui l’emmène aussi loin dans le classement.

Etre à l’arrivée sera donc également un objectif prioritaire pour Hornish. Et au vue de sa performance du week-end dernier, il pourrait faire un très bon résultat si le sort ne s’en mêle pas. Ce qui, à n’en pas douter ferait le plus grand plaisir à Roger Penske.