Kasey Kahne s’est imposé devant Greg Biffle qui a tout tenté lors des trois derniers tours. Mais ce qui s’est déroulé lors des 397 autres boucles a plus ressemblé à un roman d’Agatha Christie.

Profitant de la crevaison de Tony Stewart alors leader au 397ème tour, Kahne a coupé la ligne d’arrivée avec 10.203 secondes d’avance sur Biffle qui a parfaitement réagi après un problème de roue en début de course.

Kyle Busch a terminé à la troisième place de cette course marathon malgré plusieurs problèmes dont une batterie défectueuse et un tour perdu en raison d’une crevaison lente. Grâce à ce nouveau Top-5, Busch augmente son avance au championnat de la NASCAR Sprint Cup où il devance maintenant Jeff Burton – sixième à l’arrivée – de 94 points.

Après avoir tenté de jouer sur sa consommation pour sortir du trafic où il a passé la majeure partie de la course, Jeff Gordon a terminé quatrième devant son coéquipier Dale Earnhardt Jr., qui a survécu à une crevaison et à un choc par l’arrière au tour 297. En assurant un Top-10 à l’arrivée, le pilote de la Chevrolet n°88 a consolidé sa troisième place au championnat à 139 points du leader Busch.

Grâce à un excellent travaille de ses mécaniciens lors d’un gas-and-go au 388ème tour, Stewart possédait plus de cinq secondes d’avance sur Kahne et semblait en mesure de s’imposer. Mais au tour 397, son pneumatique avant droit a explosé dans le virage n°1 et il a dû laisser filer la victoire.



Brian Vickers et Kurt Busch, deux des animateurs du début de course.

© John Harrelson / Getty Images for NASCAR

« Je pensais terminer deuxième et j’ai alors vu Tony ralentir » a expliqué Kahne, qui a remporté dimanche sa huitième victoire en carrière et la première depuis le mois d’octobre 2006.

« Je pensais ne plus avoir d’essence et je ne pouvais pas y croire. Il est rentré dans le virage n°1 et il était très haut dans la trajectoire puis en arrivant dans le virage n°2 il était en bas et au ralenti. »

Kahne est le sixième pilote à remporter les Coca-Cola 600 et la course des All-star la même année.

Déçu pour la deuxième semaine de suite Biffle aurait préféré pouvoir attaquer Kahne en fin de course mais il prend ce deuxième échec face à Kahne avec philosophie.

« Au final, j’étais sans doute plus déçu la semaine dernière parce que je pensais avoir la meilleure voiture. » a déclaré Biffle, 11ème du classement général.

« Ce soir, je n’avais pas l’impression d’être le plus rapide. J’avais vraiment une bonne voiture, très solide, assez pour finir là où nous sommes. J’aurais bien aimé pouvoir attaquer Kasey dans les 50 derniers tours. »

La course a changé de visage au tour 297 quand Earnhardt, alors en tête du peloton a commencé à faire le trou avec Stewart pour la plus grande joie du public. Alors qu’il rentrait dans le virage n°3 son pneumatique arrière droit a explosé et il a percuté le mur. Arrivant à pleine vitesse, J.J. Yeley n’a pas pu l’éviter et lui est rentré dedans par l’arrière.

Malgré tout cela, Earnhardt a réussi à rester dans le tour du leader grâce à ses mécaniciens et un petit coup de pouce de la NASCAR qui a annulé une pénalité.

« Nous avons eu de la chance sur la fin. » a expliqué Earnhardt.



Tony Stewart était parti pour l’emporter avant que son pneu avant droit n’en décide autrement…

© Todd Warshaw / Getty images for NASCAR

Stewart a finalement terminé la course en 18ème position a un tour du leader. Jimmie Johnson perd trois places au classement général après avoir dû abandonner sur casse moteur. Il a terminé à la 39ème position et enregistre ainsi son premier abandon de la saison. Brian Vickers a mené à quatre reprises pour un total de 61 tours, mais la casse de sa roue arrière l’a envoyée dans le mur au tour 185. La roue a rebondi par-dessus le mur et est entrée dans l’infield sur le terrain de camping sans faire de blessé.

Au classement de la NASCAR Sprint Cup, cette victoire permet à Kahne de rentrer dans le Top-12 au profit de David Ragan – 12ème de la course – qui pointe désormais à 56 points des playoffs.