Après trois courses soldées par de très mauvais résultats, Casey Mears a besoin de revenir dans le droit chemin. Et les Best Buy 400 de dimanche qui se dérouleront sur le Dover International Speedway peuvent l’aider. 36ème, 35ème et 29ème ce sont les places à l’arrivée lors des trois dernières sorties officielles de Mears. Le pilote de la Hendrick Motorsports stagne dans les profondeurs du classement. Un temps sorti du top-35 il est actuellement 27ème.

Au mois de septembre dernier, Mears a enregistré son meilleur résultat en carrière à Dover en dix départs. Il avait pris la sixième place de la course.

“Nous avions réussi à éviter les problèmes malgré notre tour de retard. L’équipe m’avait rappelé à des moments stratégiques ce qui m’avait aidé à remonter dans le top-10. En plus en fin de course la tenue de route était bonne ce qui nous avait permis de grappiller quelques places” déclare Mears.

Le mot le plus simple pour qualifier le début de saison de Mears est catastrophique. 27ème du classement il a deux top-10 cette année et n’a pas encore vu l’arrivée dans le top-5. Dover semble être un endroit clé pour relancer Casey Mears. La Hendrick Motorsports s’est imposée à plusieurs reprises sur le ‘Monster Mile’ grâce à Jimmie Johnson et Jeff Gordon. Le partage des informations des différents pilotes de la Hendrick pourrait aidé Casey à tirer son épingle du jeu ce week-end.

“En 2005 l’écurie avait des tests à Dover qui s’étaient avérés bénéfiques. Cet ovale est vraiment très spécifique” affirme Alan Gustafson, le chef d’équipe de Mears.