Dans une course qui s’est déroulée sous drapeau vert pendant les 153 derniers tours, Kyle Busch a construit une avance de cinq secondes sur son dauphin Carl Edwards lors de ses deux derniers ravitaillements.

Dimanche sur le Dover International Speedway, Busch a même possédé plus de huit secondes d’avance au volant de sa Toyota n°18 avant de finalement couper la ligne 4.225 secondes devant Edwards pour décrocher sa quatrième victoire de la saison et sa huitième en carrière.

L’auteur de la pole position, Greg Biffle a terminé troisième devant Matt Kenseth, Jeff Gordon et Martin Truex Jr.. Ces pilotes sont d’ailleurs les seuls à avoir terminé dans le tour du leader.

Busch a pris la tête du peloton à Edwards lors d’un cycle de ravitaillements sous drapeau vert qui s’est terminé au 237ème tour. Les officiels de la NASCAR ont ensuite appelé une neutralisation au tour 243 à cause de la présence d’un débris dans le virage n°2.


© Nick Laham/Getty Images

Lors de ce drapeau jaune, les leaders sont restés en piste et lors du restart, Edwards a chassé Busch jusqu’à une nouvelle série de ravitaillements au tour 319. Cette fois Busch a gagné presque trois secondes dans les stands et a conservé l’avantage pour les 60 tours suivants.

« Nous n’avions pas la voiture pour gagner aujourd’hui » a déclaré Busch, qui augmente son avance au championnat sur Jeff Burton, huitième de la course.

« Carl Edwards et Greg Biffle l’avaient. Mais nos gars dans les stands ont été phénoménaux et ils nous ont mis devant. C’est pour cela que nous avons gagné la course. Les gars qui ont bossé dans les stands nous ont offert la victoire. »

Edwards a reconnu avoir été trop lent dans les stands lors de son dernier ravitaillement, mais cette deuxième place à l’arrivée lui permet de passer en quatrième position au classement de la NASCAR Sprint Cup.

« Ce n’est pas pour cela que nous sommes venus, mais la voiture était très bien aujourd’hui. J’aurais aimé pouvoir offrir plus aux fans. Peut-être que s’il y avait eu une neutralisation à la fin… mais Kyle mérite cette victoire. »

Biffle a mené 164 tours contre 158 pour Busch, mais le pilote de la Roush Racing a connu des problèmes d’allumage au 169ème tour et il a dû laisser la tête du peloton à Edwards avant de changer de batterie. Biffle a même dû terminer la course sans air conditionné dans sa voiture.

« Le moteur a commencé à avoir des ratés, mais nous avons changé les batteries et tout est revenu dans l’ordre. » a expliqué Biffle qui gagne pas moins de six places au classement général où il pointe maintenant dans le Top-5.


© Nick Laham/Getty Images

Bien que la fin de course se soit déroulée sous drapeau vert, Le ‘Monster Mile’ a quand même fait parler de lui dimanche à Dover. Après seulement 17 tours, un contact entre David Gilliland et Elliott Sadler dans le virage n°2 a provoqué une réaction en chaîne ayant impliqué 11 voitures. Parmi eux plusieurs prétendants sérieux aux playoffs dont Dale Earnhardt Jr. (35ème), Clint Bowyer (36ème), Kevin Harvick (38ème), Tony Stewart (41ème) et Denny Hamlin (43ème).

Earnhardt, a tout de même conservé la troisième place du classement, mais il pointe désormais à 271 points de Busch. Il est le seul des cinq pilotes cités à ne pas avoir perdu au moins trois places au championnat.

A noter que la Roush Fenway Racing a placé trois voitures dans le Top-5 – Edwards, Biffle et Kenseth – pour la première fois depuis la course de juillet 2006 au New Hampshire.

Grâce à une belle 18ème place, Sam Hornish Jr. et sa Dodge n°77 reviennent dans le Top-35 et sont donc assurés de se qualifier la semaine prochaine.