Pilote officiel Porsche depuis 2004, champion ALMS catégorie GT2 en 2005, vainqueur des 24 Heures du Mans catégorie GT2 en 2004 et 2007, Patrick Long s’est vu récompensé de ses bonnes performances par un volant au sein de la prestigieuse équipe Penske. Il dispute cette année le championnat ALMS au volant de la Porsche RS Spyder n°6. Nous avons rencontré Patrick au Mans.

US-Racing : Comment s’est déroulé votre début de saison ?

Patrick Long : très difficile. Sebring a été une grande déception, autant pour moi que pour l’équipe. Certes, la n°7 a remporté la course au général, mais la n°6 a eu des soucis et est repartie sans marquer de points, ce qui est d’autant plus problématique que Sebring est une course où l’on attribue plus de points que sur les autres manches du championnat. Mais une fois la déception passée, les courses suivantes se sont mieux passées. J’apprends énormément avec le programme RS Spyder. Nous sommes très compétitifs. Nous avons en général beaucoup d’adversaires en début de course, mais cela va mieux en fin de course. Nous sommes en train de rattraper notre retard, avec deux troisièmes places et une seconde.

US-Racing : Acura a beaucoup progressé cette année ?

Patrick Long : Effectivement, mais ce n’est pas seulement cette année par opposition à l’année dernière. Ils progressent course après course. Mais nous faisons de même. C’est à celui qui progresse le plus vite. C’est une bagarre entre constructeurs, un peu comme ce qu’on voit en Formule 1, où sur certaines pistes on voit Ferrari en pointe et sur d’autres, c’est au tour de McLaren. En ALMS, vous avez dix voitures qui peuvent gagner au général et ça me plait.

US-Racing : Est-ce que vous piloterez de nouveau en monoplace à l’avenir ?

Patrick Long : Je n’en ai aucune idée. Pour être honnête, je n’y ai même pas pensé car je suis tellement heureux de mon programme actuel, surtout cette année, maintenant que je suis intégré au team Penske. C’est une telle opportunité pour moi et en plus je ne sais pas s’il y a aujourd’hui un championnat plus fort que l’ALMS aux Etats-Unis. Evidemment la réunification Champ Car/IRL est excitante, mais à court terme, et pour les prochaines années, je reste 100% fidèle à Porsche.