En effet, l’Audi n°2 en tête aux mains du très expérimenté Tom Kristensen, motivé par la perspective d’une 8ème victoire, est sous pression chronométrique de sa poursuivante, la Peugeot 908 n°7.

Au volant de cette dernière, Nicolas Minassian réalise des chronos inférieurs de 3′ à 4’ au tour de ceux de Kristensen, faisant passer la Peugeot à moins de 2 minutes du leader. Mais la pluie revient, ce qui peut laisser augurer d’un finish des plus incertains. L’Audi n°2 est repassée à son stand à 13h55 pour chausser des pneus slicks retaillés.

Loïc Duval était au volant de la Courage-Oreca n°5 quand il est repassé au stand et qu’il a du marquer un arrêt prolongé en raison de soucis mécaniques. Les mécaniciens ont soulevé le capot moteur. Il s’agissait d’un petit problème d’embrayage vite réglé. Loïc Duval a regagné la piste avec désormais un seul tour d’avance sur la Porsche RS Spyder n°34.

Du côté de Luc Alphand, la course a été difficile mais satisfaisante : « ça va bien, on se rapproche de l’arrivée et nous sommes toujours là. C’était très dur ce matin, avec des conditions exécrables. Depuis que l’on roule à nouveau en slick, c’est redevenu du plaisir. On est 5ème derrière les 2 Aston et les 2 Corvettes d’usine : c’est un très bon résultat pour nous. Si nous voyons une huitième fois le drapeau à damier, nous pourrons être fiers de notre course. Je tiens aussi à remercier le public car pour lui non plus, les conditions n’étaient pas faciles. Malgré cela, il nous a encouragé en permanence. »

L’équipe d’US-Racing.com passe les 24 heures au Mans sur place pour vous faire vivre cette course de l’intérieur.

Vous voulez voir ou savoir quelque chose en particulier ? N’hésitez pas à le demander dans les commentaires. Avec 24h devant nous, nous devrions pouvoir répondre à vos demandes…