Le champion sortant de la NASCAR Nationwide Series n’avait plus remporté la moindre course depuis 36 rendez-vous dans cette série, et Jack Roush, propriétaire de l’écurie de Carl Edwards, décidait que cela avait assez duré. Il a donc décidé d’échanger les deux crew chiefs lors de ce rendez-vous en mettant Drew Blickensderfer à la place de Pierre Kuettel dans l’écurie de Carl Edwards.

Et cela semble avoir porté ses fruits puisque Carl Edwards a remporté les Camping World RV Rental 250 sur le circuit du Milwaukee dès la première course avec son nouveau chef d’équipe.

La dernière victoire de Carl Edwards remontait à la seconde course de Nashville en 2007, bien qu’il ait remporté le titre dans cette série cette année là. Edwards n’avait donc enregistré aucune victoire durant la seconde partie de saison.

« Ça me fait plaisir de regagner… pour mon équipe ainsi que pour tous les gens qui travaillent sur cette voiture ainsi que cette écurie car on n’avait plus gagné depuis longtemps » déclarait le vainqueur sur la victory lane. « Cette victoire est un grand soulagement pour moi ».

Edwards a dépassé Clint Bowyer à 38 tours de la fin pour prendre les reines de l’épreuve et a parfaitement résisté au rookie Joey Logano pour signer sa quatorzième victoire en carrière en NASCAR Nationwide Series.

Logano finit second dans la Toyota de la Joe Gibbs Racing après avoir lui aussi passé Clint Bowyer, qui termine malgré tout troisième de cette course. David Ragan ainsi que David Reutimann complètent le top-5 de la course.

Scott Wimmer, Mike Bliss, Brad Keselowski, Jason Keller et Jason Leffler complètent quant à eux le top-10 de cette épreuve.

Brad Keselowski avait signé la pole et semblait avoir la meilleure voiture lors du premier quart de la course. Mais après avoir mené 145 des 171 premiers tours, Keselowski perdait le commandement au profit de Joey Logano dans le virage 3. Logano commença à prendre un peu d’avance dès qu’il dépassa le pilote de la JR Motorsports.

Logano était bien parti pour décrocher sa seconde victoire en quatre départs (il aurait ainsi rejoint Dale Earnhardt, Darrell Waltrip ainsi que Ron Fellows), mais trois voitures l’ont empêché de pouvoir ravitailler au tour 206.

Steve Wallace prenait la tête de la course en ne changeant que deux pneus devant Carl Edwards et Clint Bowyer. Edwards se débarrassait de Wallace dès le restart, et Bowyer faisait de même quelques tours plus tard avant de s’emparer du commandement face au pilote de la Roush Racing au tour 212.

Après la huitième neutralisation au tour 221, Edwards attaquait Bowyer au tour 226 à l’intérieur. Après une petite touchette, Edwards prenait définitivement l’avantage sur Bowyer pour aller remporter sa première course de la saison.