Durant la majeure partie de la course, Kurt Busch s’est contenté d’une place en milieu de peloton pendant que Tony Stewart, Casey Mears et quelques autres bataillaient à l’avant pour la première place.

Mais mère nature était du côté de Busch ce week-end lorsqu’après 284 des 301 tours prévus la pluie s’est abattue sur le circuit à seulement 17 tours du drapeau à damier.

Le résultat ?
Busch qui venait de récupérer la tête du peloton après que tous les leaders soient rentrés aux stands pour ravitailler suite à la cinquième neutralisation de la journée, a facilement décroché sa 18ème victoire en NASCAR Sprint Cup.


© Jim McIsaac/Getty Images>

Michael Waltrip, qui a terminé deuxième et J.J. Yeley, troisième, avaient eux aussi fait le choix de ne pas rentrer au même moment que les leader. Toutes ces voitures étaient largement dominées par Stewart et ses poursuivants qui filaient droit vers la victoire.

« C’est bon parfois d’avoir de la chance » a expliqué Busch en sortant de sa Dodge n°2. « Nous avons parié sur la consommation et la pluie a fait le reste ».

Derrière Busch, Waltrip et Yeley nous retrouvons sur la ligne d’arrivée Martin Truex, Jr., Elliott Sadler, Reed Sorenson, Mears, Denny Hamlin, Jimmie Johnson, Bobby Labonte, Jeff Gordon, Jeff Burton, Stewart et Kevin Harvick.

L’accident qui a provoqué le dernier ravitaillement des leaders est arrivé au tour 271 quand Dale Earnhardt Jr. s’est placé sur la trajectoire intérieure pour prendre la voie des stands. Jamie McMurray n’a pas vu Earnhardt et est venu s’écraser sur son pare-choc arrière envoyant Junior en tête à queue dans les stands. La voiture de McMurray est remontée sur la piste et à percuter celle de David Ragan.


© Todd Warshaw/Getty Images for NASCAR>

L’arrivée a été une des plus bizarres de la saison consacrant un nouveau vainqueur cette saison: Kurt Busch. Depuis la course des Daytona 500, il y a eu dix vainqueurs différents cette saison.

La dernière neutralisation a été déclenchée juste avant l’arrivée de la pluie lorsque Bowyer et Sam Hornish, Jr., se sont touchés.

Le leader du championnat Kyle Busch, qui a connu une journée difficile, a ensuite été percuté volontairement par l’ancien pilote de Formule Un Juan Pablo Montoya sous drapeau jaune mettant fin. La rivalité entre ces deux forts caractères n’est pas prêt de disparaître.

Busch a finalement terminé la 25ème place. La NASCAR a pénalisé Montoya de deux tours pour ‘conduite agressive’ et le colombien a terminé 32ème.

Le pilote québécois Patrick Carpentier, un des favoris du public en raison de la proximité de la frontière s’était élancé depuis la pole position pour la première fois de sa carrière en NASCAR Sprint Cup.

Mais après cinq tours Carpentier pointait déjà à la troisième place derrière Harvick et Bobby Labonte avant de doucement filer au milieu de peloton. Au 30ème tour, Harvick et Earnhardt Jr., possédaient deux secondes d’avance sur un peloton original emmené par Labonte, Carpentier, Truex, A. J. Allmendinger, Hamlin, Kahne, Sorenson et Scott Riggs.

Earnhardt a passé Harvick pour la tête de la course au 45ème tour sous les ovations du public. Après la première série de ravitaillements sous drapeau vert, Harvick était de retour en tête devant Kahne. Earnhardt était troisième au tour 86 quand David Reutimann a percuté Dario Franchitti envoyant le pilote de la Chip Ganassi en tête à queue.

Lors du restart suivant, Mears et Brian Vickers menaient les débats devant Harvick. Stewart pointait en quatrième position après s’être élancé depuis la 28ème place sur la grille. Bowyer, alors cinquième avait prédit une course très disputée lors des essais de samedi.

Derrière Bowyer ont retrouvait Gordon, Hamlin et Johnson. Earnhardt, Kahne et Truex complétaient le Top-10 à ce moment de la course.

Un drapeau jaune pour débris a ralenti le peloton au tour 140 offrant à quasiment tous les pilotes la possibilité de passer aux stands.


© Todd Warshaw/Getty Images for NASCAR>

Les mécaniciens de la Toyota n°20 ont alors effectué un superbe boulot en plaçant leur pilote en première position avec Mears juste derrière. C’était la première fois que Stewart menait durant cette course après s’être imposé samedi lors de l’épreuve de NASCAR Nationwide.

A la mi course, Stewart menait devant Mears et Gordon. Ce dernier a réussi à prendre l’avantage sur son futur ex-coéquipier de la Hendrick Motorsports.

Suite à une nouvelle neutralisation déclenchée par le tête à queue de Joe Nemecheck, Stewart pointait à la première place devant Stewart, Gordon, Mears, Harvick, Bowyer, Johnson, Earnhardt, Hamlin, Burton et Truex.

La suite ont la doit à l’arrivée d’un orage et aux fortes pluies qui ont forcé les officiels à offrir la victoire à Kurt Busch.