Les temps sont durs en NASCAR. Les spectateurs ne se déplacent plus avec autant d’entrain à cause notamment de l’augmentation du baril de pétrole et les petites écuries ont de plus en plus de difficultés à trouver des sponsors. C’est précisément cette raison qui a poussé Chip Ganassi à se séparer de l’une des ses trois voitures engagées en NASCAR Sprint Cup.

Depuis le début de la saison, Ganassi a éprouvé le plus grand mal à décrocher des contrats de sponsoring pour la Dodge Charger numéro #40. Après le départ de David Stremme, Ganassi espérait profiter de l’image du vainqueur de l’Indy 500 2007 et du championnat IndyCar 2007 afin d’attirer des grosses entreprises. Mais cette décision n’a pas porté ses fruits. L’ancien sponsor, Coors Light a quitté l’écurie en fin de saison dernière et aucun contrat n’a été signé à long terme pour le remplacer.

De plus les difficultés rencontrées par l’Ecossais avec deux non qualifications au Texas puis à Sonoma à la surprise générale (Franchitti est réputé pour ses qualités sur circuits routiers) auxquelles on peut ajouté cinq courses manquées après sa blessures à Talladega, ont fini de refroidir les éventuels investisseurs.

Voici les arguments de Ganassi :
« Si je continue (ndlr : la saison avec la #40) je cours le risque de tirer les autres équipes au fond du trou. Je ne veux pas faire ça. Il n’y a pas d’argent. Ca ne fait aucun sens de courir en sortant l’argent de ma poche. Je devais arrêter tout ça.« 

Cependant, le patron a bien précisé qu’il restait impliqué dans le futur de son pilote et son apprentissage de la NASCAR. Pour cela Franchitti devrait courir en Nationwide Series cette saison dans la Dodge #40. A ce jour son meilleur résultat dans la deuxième division de la NASCAR est une sixième place obtenue à Las Vegas.